Qui n’a jamais rêvé de voyager dans le temps et d’assister physiquement aux plus grands évènements de l’histoire de notre civilisation et même des précédentes ?! Si la théorie a déjà prouvé qu’on pouvait remonter le temps, qu’en est-il de la pratique ? Le voyage dans le temps est-il à notre portée ? 

VOYAGE DANS LE TEMPS : RÊVE ILLUSOIRE OU PAS ?

Selon une théorie d’Einstein, puisque ce n’est pas le temps qui se déplace mais l’homme qui se déplace dans l’espace à un rythme donné, il n’a qu’à augmenter ou diminuer l’espace entre les objets ou sa propre vitesse de déplacement dans l’espace pour “modifier” le temps.

Concrètement, plus nous allons loin dans l’espace et plus nous déformons le Continuum Espace-temps. La science a démontré que si l’on montait dans un vaisseau spatial et qu’on s’envolait suffisamment loin et suffisamment vite, on pourrait se tourner vers la Terre et se voir décoller.

En pratique, les trous de ver pourraient nous propulser dans l’espace en un instant infinitésimal. Un tel phénomène spatio-temporel pourrait littéralement nous “renvoyer” dans le temps ! Hélas, nous n’aurions aucun contrôle sur l’époque à laquelle nous serions renvoyés, ni sur comment revenir.

Disons-le clairement, à l’heure actuelle, voyager physiquement dans le temps et en contrôler son expérience n’est pas possible. Même la sortie astrale, qui permet le voyage spatial dans les dimensions physique et spirituelle ne permet pas, à strictement parler, le voyage dans le temps.

À ce jour, seule la Psychopathotactie ou la perception par l’esprit de la mémoire des objets à partir de leur toucher, permet de visualiser le passé d’un objet et donc de revivre certaines scènes historiques en tant que spectateur. Néanmoins, l’expérience reste spirituelle et non physique, et dépend entièrement de l’objet étudié.

En vérité, la plupart d’entre nous voyageons dans le temps sans en avoir conscience, notamment à travers les rêves. On ne s’en souvient pas car on ne peut pas en retenir la conscience. Pourtant, nous constatons parfois par nous-mêmes que nous avons déjà vécu certains instants, ces fameuses impressions de “déjà-vu”.

Réagir à l'article