S’il y a bien une pièce dont vous devriez prendre grand soin chez vous, c’est votre cuisine. C’est elle qui vous nourrit et fait grandir vos enfants. C’est elle qui vous assure force et vitalité, bien-être et réussite. Si elle a le pouvoir de vous donner tout cela, elle a aussi celui de vous le reprendre. Découvrez quels sont les matériaux à éviter pour vos ustensiles de cuisine !

QUELS MATÉRIAUX ÉVITER POUR LES USTENSILES DE CUISINE ?

1. L’Aluminium

C’est un contaminant chronique qui migre du contenant vers le contenu. Le taux ingéré dépend donc du type d’ustensiles utilisés. Il faut parfois attendre jusqu’à 40 ans pour qu’apparaissent les premiers effets :

  • cancers (notamment du sein)
  • inflammations du tube digestif (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, colopathies)
  • maladies du cerveau (maladie d’Alzheimer, autisme chez les enfants…)
  • maladies auto-immunes (sclérose en plaques…)

2. Le Téflon® (PTFE) = surfaces anti-adhésives

Les surfaces anti-adhésives sont cancérigènes et non biodégradables. La plus utilisée d’entre elles, le PTFE, est un mélange de fluor et de plastique. Le PTFE ne présente pas de souci à froid mais la colle (PFOA) servant à fixer le revêtement est un perturbateur endocrinien notoire :

  • troubles du système immunitaire et digestif
  • troubles de la fertilité masculine
  • affections du foie
  • risques de cancer accrus

3. La Céramique

Les poêles en céramique sont pour la plupart fabriquées en Chine. Elles résistent peu à l’abrasion et sont donc rapidement hors d’usage. Elles sont fabriquées avec autant de produits chimiques que les poêles en Téflon®. En ce sens, elles n’ont pas grand chose de sain ou d’écologique.

Le revêtement céramique ne contient ni PTFE, ni PFOA. Cependant, il contient de l’aluminium et des nanoparticules. Ces dernières passant le système immunitaire, elles s’infiltrent dans les tissus des poumons, dans les cellules ou passent carrément la barrière du sang et se retrouvent dans le cerveau.

4. Le Plastique

Si l’on met de côté l’écologie, le plastique ne pose pas de problème à froid. Cependant, en cas de surchauffe, les molécules migrent vers les aliments. Même chose lorsqu’on transfère un produit chaud dans du plastique. Cela vaut pour le film étirable et le silicone (moules à gâteaux…)

En plus d’être très polluant, le plastique contient des composés extrêmement dangereux comme le Bisphénol A (BPA), désormais remplacé par le Bisphénol S (aussi dangereux) et les Phtalates. Ce sont des perturbateurs endocriniens reconnus :

  • risques de diabète de type 2 accrus
  • maladies cardio-vasculaires
  • cancers hormono-dépendants
  • baisse de la fertilité masculine
  • affections du foie et des reins.

Découvrez maintenant quels matériaux privilégier pour cuisiner sainement !

Réagir à l'article