Quand notre corps est attaqué par des déchets, des agents infectieux ou des toxines, il réagit. La première réaction est d’abord immunitaire, avec l’intervention des globules blancs. Quand ces derniers sont dépassés et que notre organisme n’arrive pas à éliminer les toxines, 4 organes appelés “émonctoires” prennent le relais.

LES 4 ÉMONCTOIRES DE L’ORGANISME

  1. La peau élimine naturellement, via la transpiration, une partie des déchets qui circulent dans le sang. Plus le corps est chargé en toxines, plus notre sueur sent fort et plus nous avons d’éruptions cutanées (acné, psoriasis, eczéma, rougeurs…). La plupart d’entre nous percevons cela comme “anormal” et employons des moyens thérapeutiques agressifs pour y pallier rapidement. Ainsi, au lieu de laisser le corps éliminer les toxines, nous lui en injectons de nouvelles. Même si les crèmes ou les médicaments éliminent ponctuellement l’éruption, ils n’en traitent pas la cause.
  2. Notre système respiratoire est quant à lui exposé à un grand nombre de toxines, poussières et agents irritants. Pour se défendre, il utilise l’épithélium. C’est un ensemble de tissus composés de cils collants qui recouvrent la plupart des muqueuses du nez jusqu’aux bronches. Ces cils “engluent” les corps étrangers et les rejettent hors du corps. Plus les corps étrangers sont nombreux, plus le système respiratoire produit de mucus, favorisant l’encombrement des bronches, la toux, les glaires, ou les sinusites… Encore une fois, les médicaments ne font que traiter les symptômes, non les causes.
  3. Nos reins sont des filtres qui nettoient le sang et rejettent les impuretés dans les urines. L’odeur et la couleur de notre urine sont donc d’excellents indicateurs de notre santé. Une urine forte et foncée révèle une forte déshydratation et une certaine intoxication. Excepté au lever, l’urine doit être presque inodore et quasi incolore.
  4. Notre intestin est la porte idéale des infections dans le corps car il n’est tapissé que d’une seule couche de cellules. Pour assurer leurs fonctions de protection, nos intestins se renouvellent donc intégralement toutes les 48 heures. Si nous souffrons de gênes ou de déséquilibres lors de la digestion, c’est certainement qu’une muqueuse intestinale est irritée. Cela produit une inflammation des intestins et réduit notre capacité d’élimination.

À défaut de pouvoir éliminer les toxines via les émonctoires, l’organisme les traite en interne. Le corps commence d’abord par enkyster, c’est à dire envelopper les toxines dans une poche. Si rien n’est fait, arrive ensuite le stade des tumeurs bénignes qui peuvent dégénérer en tumeurs malignes comme le cancer.

Au-delà peuvent survenir les maladies de type auto-immunes dans lesquelles notre système immunitaire n’est plus capable de différencier ses tissus des autres. Le corps commence à s’attaquer à ses propres tissus. Qu’on se le dise, ce sont nos habitudes de vie qui mettent à mal nos systèmes d’élimination et de guérison naturels.

Réagir à l'article