Le soja connait aujourd’hui un regain d’intérêt avec l’explosion du végétarisme et du végétalisme des dernières années, notamment en raison de sa forte teneur en protéines. Laits, sauces, tofu, crèmes, huiles, confitures, plats préparés… Ce dernier est partout ! Mais est-il vraiment bon pour santé ?

LE SOJA EST-IL BON POUR LA SANTÉ ?

  • Problème OGM

Aujourd’hui, plus de 70 % du soja cultivé dans le monde a été génétiquement modifié. Il est pour la plupart, destiné à l’alimentation animale. Si vous mangez de la viande nourrie aux grains OGM, vous mangez automatiquement des OGM.

En France, la culture du soja OGM est encore interdite. Le soja cultivé en France vendu dans les rayons Bio n’est donc “à priori” pas concerné par le risque OGM. Cela dit, c’est malheureusement loin d’être le seul risque que représente la consommation de soja.

  • Risque allergène

Le soja ne peut être consommé s’il n’a d’abord été traité industriellement. Ces traitements modifient la structure de ses protéines, les rendant plus ou moins allergènes. Seuls les produits fermentés de type miso ou sauce soja n’en contiennent plus, car leurs protéines ont été totalement hydrolysées.

On trouve du soja caché un peu partout : viandes préparées, produits crémiers, produits de boulangerie, produits céréaliers, laits et crèmes pour bébés, huiles de massages, bains moussants… Tenez-en compte car la peau, surtout celle des bébés, a une très forte capacité d’absorption.

  • Effet acidifiant

Pour se maintenir en bonne santé, le corps doit garder un pH aux environs de 7,4. Pour cela, il utilise des minéraux pour neutraliser les acides. S’il ne les trouve pas dans l’alimentation, il les puise dans ses réserves, principalement les os.

L’acidification est donc une des premières causes d’ostéoporose et de la réduction de la masse osseuse. Mais provoque également obésité, cholestérol, hypertension, déficit en magnésium, goutte, syndromes métaboliques, troubles de l’humeur…

  • Effet oestrogénique

Le soja contient beaucoup de phyto-œstrogènes sous la forme d’isoflavones, qui ont une forte action œstrogénique. Chez les hommes, cela favorise le développement des caractères sexuels secondaires féminins : développement des hanches et des seins, perte de cheveux…

Chez la femme, ils provoquent des cancers hormonodépendants (sein, utérus, prostate, ovaires) et perturbent le développement des organes sexuels ainsi que la fertilité. Il provoquent également des problèmes de la thyroïde et des os chez certains enfants.

En résumé, même si le soja Bio part d’une bonne intention en proposant des alternatives à la viande, il est mauvais pour la santé, sous toutes ses formes. Tournez-vous plutôt vers d’autres sources de protéines.

Réagir à l'article