Le Reiki étant une pratique non conventionnelle, elle n’est ni reconnue au plan scientifique, ni enseignée par des professionnels de santé. Il n’y a donc aucun cadre réglementaire ni diplôme d’état. Les dérives tendent alors à être un peu plus nombreuses. Voyons de quoi il s’agit !

1. CERTAINS PRATIQUANTS REIKI SONT MAL INTENTIONNÉS

Certains aspirent au Reiki pour de mauvaises raisons. Ils se forment en effet dans l’espoir ensuite d’en faire un commerce lucratif. Nombre d’entre eux se disent alors maîtres mais n’ont malheureusement ni la maturité ni la bonté d’âme requises pour exercer. Il en résulte des abus et des déceptions.

La malhonnêteté touche toutes les disciplines, pas uniquement le Reiki. Simplement, je ne pense pas m’avancer en disant qu’on en attend peut-être un peu plus vis à vis de personnes spirituelles qui, lorsqu’elles se comportent mal, créent une déception plus grande.

2. LE REIKI N’EST PAS LA RÉPONSE À TOUS LES MAUX

Certaines personnes pensent qu’en recevant régulièrement des soins Reiki, elles s’émancipent de tous les autres facteurs influençant le bien-être et l’harmonie. Certes le Reiki est une aide précieuse, mais il ne peut reprendre à lui seul une vie en main.

Soyez réalistes. Si vous avez une hygiène de vie déplorable, le Reiki ne fera pas de miracle ! Si vous n’êtes pas satisfait de votre état d’être actuel, reprenez-vous en main à tous les niveaux et cela commence bien souvent par revoir les bases : alimentation, environnement de vie (stress, pollutions, épanouissement professionnel…).

3. LE REIKI N’EST PAS PLUS PUISSANT QUE LES AUTRES DISCIPLINES

Certains racontent que l’énergie Reiki est plus forte que les autres (magnétisme, Bio-énergie…). C’est faux. Toutes les disciplines énergétiques sont basées sur l’énergie universelle. On a seulement rajouté des teintes pour que les gens se sentent plus ou moins en affinité, ceci afin de toucher le plus grand nombre. Et c’est une bonne chose ! Plus de gens iront vers les soins énergétiques, plus vite le monde guérira.

L’Homme se plait toujours à faire d’une chose initialement simple, gratuite et accessible, une chose compliquée, chère et hors de portée. DUALITE

Je n’ai rien contre le Reiki, mais il y a à mon sens beaucoup de “fioritures” visant à le sacraliser et à le mystifier. Le magnétisme est une chose très simple, à la portée de tous. Il n’est nullement utile de dépenser des sommes démesurées pour se payer les services d’un prétendu “maître” qui serait soit-disant le seul à pouvoir capter l’énergie abondante de l’Univers.

4. L’ÉNERGIE REIKI NE NÉCESSITE AUCUNE INITIATION POUR ÊTRE CANALISÉE

Certains considèrent que le magnétisme est un don et que le Reiki est une initiation, qu’un magnétiseur donne son énergie et qu’un praticien Reiki la canalise. En réalité, si vous posez les mains avec l’intention de canaliser l’énergie tout en restant observateur, vous canalisez l’énergie universelle. Si vous contrôlez l’énergie que vous donnez, vous utilisez votre propre énergie. C’est une question d’intention avant tout.

Il n’est nul besoin d’être initié pour avoir accès et pouvoir canaliser cette énergie. Certaines personnes avancent ressentir quelque chose de fort pendant l’initiation et je les crois. Si vous êtes persuadé qu’il se passera une chose extraordinaire durant cette phase “d’initiation”, ce sera probablement le cas. Pourquoi croyez-vous qu’autant de médicaments placebo fonctionnent ?

5. LES DEGRÉS ET LES TEMPS D’ATTENTE ENTRE CHAQUE DEGRÉ SONT ARBITRAIRES

Chaque école établit un temps entre le passage d’un niveau à un autre. Ces temps diffèrent d’une école à une autre car ils sont purement arbitraires. Ce qu’il faut, c’est un temps suffisant pour pouvoir assimiler la théorie, pratiquer et gagner en maturité. Un temps d’attente arbitraire ne garantit pas cette maturité. Ce n’est pas un stage qui fera de vous un guérisseur ou un maître Reiki.

Il n’existe en réalité aucun niveau. C’est purement du marketing ayant pour objectif de vous vendre des formations de plus en plus chères. En effet, plus le niveau augmente, plus le prix augmente. Surprenant non ? Soit-disant, plus on avance et plus le pouvoir acquis par les initiations grandit… Ainsi, les niveaux 3 et 4 sont facturés un maximum, sous prétexte qu’on y acquiert la toute puissance de guérison. Hélas, il n’en est rien…

Qu’on divise une formation longue et coûteuse en plusieurs modules de même tarifs pour faciliter l’apprentissage et échelonner les paiements, c’est une chose. Qu’on vende de la poudre aux yeux, excusez-moi mais c’en est une autre ! Malheureusement comme toujours, des gens y croient… Et là, je ne suis pas d’accord, car les prix de certaines formations freinent voire découragent certains aspirants.

6. L’APPELLATION “MAÎTRE” LUI FAIT DÉFAUT

Ce terme aurait été inventé par Takata, qui se serait autoproclamée première “maître Reiki”. Elle prétendait pouvoir ressusciter les morts, parler aux fantômes et transformer les métaux en or. Mais attention ! Pour cela, il fallait avoir le titre de “maître”… Évidemment ! Tout cela est uniquement destiné à vous gonfler l’égo.

La qualification de “Maître” peut rebuter certains et je le conçois. Elle est souvent associée à un statut de domination. Cela dit, ce n’est qu’un titre, qu’un mot et il serait dommage de s’arrêter à cela. Le Reiki est bien plus qu’une simple étiquette. C’est une merveilleuse discipline qui nécessite vraiment qu’on s’y intéresse.

7. LES SYMBOLES REIKI NE SONT PAS “PARTICULIÈREMENT” SACRÉS

Parfois considérés comme sacrés, souvent gardés secrets, certaines écoles enseignent que les symboles ont un pouvoir par eux-mêmes et que le fait de les montrer ou de mal les tracer amoindrit ce pouvoir. Ce ne sont en réalité que des outils, des moyens de maintenir notre concentration, des supports de méditation.

Il n’agissent pas par eux-mêmes mais renforcent notre intention, en nous aidant à rester centrés et à contrôler notre mental. L’important, c’est notre pureté d’intention et notre concentration. Le mythe autour des symboles est également un business lucratif. Beaucoup de personnes se laissent malheureusement duper.

8. LES ÉCOLES JAPONAISES NE SONT PAS SUPÉRIEURES AUX AUTRES

De la même manière qu’on nous a fait rentrer dans la tête à coup de propagande cinématographique que la réussite ultime dans la vie, c’était de devenir courtier à la bourse de New York, lorsque l’on pense “spiritualité”, on imagine un moine Shaolin briser un parpaing sur sa tête. Ça, c’est du conditionnement !

Sachez qu’il n’est nul besoin de vous rendre à l’autre bout du monde ou de dépenser des milliers d’euros pour vous former. Si vous aviez décider de faire un voyage au Japon, profitez-en pour apprendre le Reiki sur place. Cela peut être fort sympathique. Mais n’y allez pas uniquement dans l’idée qu’il se passe plus là-bas qu’ici.

Je n’ai rien contre le fait de se sentir plus à l’aise en se formant dans une école, je pense simplement à ces pauvres gens dont on abuse de la confiance en leur faisant croire qu’ils ne sont pas capables seuls, sans aide extérieure ou sans payer, payer cher !

Cela me fait penser à ce que l’Homme a fait de la spiritualité en la réduisant au fil des siècles à la religion : “Vous, vous ne savez rien, n’êtes capables de rien. Nous, nous avons la connaissance, le savoir et l’autorité divine. Donnez-nous aujourd’hui notre dû et peut-être vous en donnerons-nous quelques miettes”.

Réagir à l'article