L’énergie naturelle est indispensable à notre santé, l’énergie artificielle, utile à notre survie. Cependant, il arrive parfois que ces énergies impactent gravement notre bien-être en fragilisant notre équilibre énergétique. Découvrez les différents types de rayonnements et leur impact sur notre santé.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS RAYONNEMENTS SUR TERRE ?

Il existe deux grands types de rayonnements :

  • Les rayonnements naturels : le rayonnement tellurique émanant du sol véhicule une multitude d’ions négatifs qui sont attirés par le rayonnement cosmique positif. Lorsqu’ils se complètent et s’équilibrent, les champs cosmotelluriques sont bénéfiques. Cependant, il arrive que certains phénomènes causent des “déséquilibres” et influencent notre santé. Il s’agit notamment des cours d’eau souterrains, des failles souterraines, des réseaux telluriques (Hartmann, global, Curry, diagonal…), des cheminées cosmotelluriques…
  • Les rayonnements artificiels : le développement des télécommunications et des objets connectés nous exposent de plus en plus aux champs électromagnétiques. Les téléphones mobiles, les antennes relais, les radars, les lignes à haute tension, les transformateurs, les tubes cathodiques (TV et ordinateurs) ou encore les fours à micro-ondes causent tous des dégâts considérables sur l’organisme. La fréquence, la durée d’exposition et la sensibilité de chacun sont évidemment des facteurs déterminants dans l’apparition des troubles.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES EN ZONE PERTURBÉE ?

Les personnes qui dorment en zone neutre ont tendance à être moins malades que les personnes exposées à des rayonnements. Quand elles le sont, elles se rétablissent plus rapidement. Voici les symptômes que l’on peut fréquemment retrouver chez les personnes dormant en zone perturbée :

  • Fatigue chronique du matin, au réveil
  • Douleurs nocturnes
  • Spasmes musculaires
  • Énurésie
  • Anomalies du rythme cardiaque
  • Infertilité inexpliquée
  • Difficulté d’endormissement et insomnies répétées
  • Maladies graves
  • Maladies chroniques…

En connaissant la présence de certains phénomènes, on peut échapper à leur impact, l’idéal étant de séjourner le plus tôt possible en zone neutre. Même si le “mal” est déjà fait, la cessation des agressions peut permettre de recouvrer rapidement la santé ou, dans une moindre mesure, de favoriser la guérison.

Réagir à l'article