Tout le monde a déjà plus ou moins entendu parler de la théorie du Big Bang, ce modèle cosmologique qui prédomine dans la tentative d’expliquer l’origine de l’univers. Mais avant que l’univers tel que nous le connaissons n’apparaisse subitement et ne s’expande, qu’y avait-il exactement ?

L’AVANT BIG BANG : LE TEMPS OÙ L’UNIVERS N’EXISTAIT PAS ENCORE

À une époque, l’univers physique que nous connaissons n’existait pas. Toute la matière était sous sa forme la plus pure, la plus élevée, l’énergie vibratoire que nous appelons “anti-matière”, Dieu sous sa forme la plus contractée. Rien n’existait sous sa forme matérielle. L’univers était alors vraiment “solide”.

En effet, dans tous les objets, l’espace entre les particules de matière est énorme, un peu comme un ciel étoilé. À cette époque, il n’y avait aucun espace entre ces particules. La matière étant dépourvue d’espace, elle était condensée en un seul point minuscule et occupait alors une zone pas plus grande qu’une tête d’épingle !

En réalité ce que nous appelons aujourd’hui matière, c’est surtout de l’espace. Tous les objets “solides” se composent de très peu de matière solide et quasi exclusivement d’air. Prenez par exemple une éponge : asséchée, elle est très compacte, mais une fois gorgée d’eau, elle occupe un volume bien plus important !

L’espace pur et “vide”, sans rien dedans, n’existe pas. Même dans rien, il y a de l’énergie. Cela se manifeste sous forme de vibrations, d’oscillations, de mouvements à une fréquence particulière… C’est pour cette raison que l’on dit que Dieu est en toutes choses et dans l’espace entre celles-ci.

Réagir à l'article