De nos jours, la diversité de savons est telle qu’il est devenu difficile de faire le choix santé, surtout quand le marketing produit induit bien souvent le consommateur en erreur. Hélas, certains savons et gels douche peuvent être très mauvais pour la santé et l’environnement. Mais alors quel savon choisir ?

PRIVILÉGIEZ LE SAVON SOLIDE SAPONIFIÉ À FROID SURGRAS

  • Il peut facilement s’utiliser pour le corps et les cheveux.
  • La saponification à froid permet de conserver les bienfaits des huiles et des beurres végétaux.
  • Les savons “surgras” contiennent encore toute la glycérine issue naturellement de la fabrication.
  • Ces savons sont souvent enrichis par des huiles pouvant s’adapter à tous types de peau.
  • La glycérine et les huiles permettent de restaurer la couche protectrice naturelle de la peau. Elles déposent un film qui empêche l’eau de s’évaporer. La peau reste alors hydratée plus longtemps.
  • La saponification à froid consomme peu d’énergie et rejette peu d’eaux usées dans la nature.
  • Les savons solides génèrent 25% de CO2 en moins que les savons liquides.
  • Ils lavent mieux avec moins de quantité. Ils sont donc plus économiques.
  • Ils nécessitent peu d’emballages car ils sont généralement conditionnés dans du carton ou en vrac.

Évitez les savons et gels douche industriels :

  • La glycérine naturelle est remplacée par de la synthétique.
  • Les tensioactifs utilisés sont souvent peu coûteux et de médiocre qualité. Certains sont irritants et provoquent des réactions allergiques, d’autres sont cancérigènes.
  • Ils ont une forte empreinte écologique.
  • De nombreux produits possèdent des additifs douteux : conservateurs, parfums, colorants synthétiques… qui agressent la peau et sont nocifs pour l’environnement :
    • les graisses animales (“Sodium Tallowate”) qui bouchent les pores de la peau
    • les huiles de palme (“Sodium Palmate”, “Sodium Palm Kernelate”) qui ne sont pas durables
    • les additifs controversés tels que “EDTA”, “BHT”, “PEG”…

Derniers conseils : 

  • Choisissez les savons qui contiennent le moins d’ingrédients possible. Les savons “Clémence et Vivien” sont de bons exemples de savons à privilégier. Basez-vous sur leurs compositions.
  • Les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que les jeunes enfants et les personnes sensibles doivent éviter l’usage des huiles essentielles. Vérifiez la composition.
  • Les savons naturels moussent souvent moins mais ce n’est pas la mousse qui lave.
  • Pour garder votre savon sain, stockez-le hors de l’eau et veillez à ce qu’il sèche entre les utilisations.
  • On peut fabriquer son savon soi-même mais cela demande de l’expérience et peut s’avérer dangereux.
  • Les savons de Marseille et d’Alep sont saponifiés à chaud et possèdent moins de glycérine. Ils ne conviennent donc pas toujours aux peaux sensibles mais sont parfaits pour le lavage des mains.

Réagir à l'article