Spiritualité

Pourquoi sommes-nous sur Terre : la vraie raison !

Qui suis-je et où vais-je ? Pourquoi suis-je ici et qu’ai-je donc à y faire ? Nous sommes nombreux à nous être un jour posées ces questions. Vous seriez surpris de savoir que dans la vie, l’illumination c’est de comprendre qu’il n’y a rien à faire, aucun endroit où aller, ni même aucune personne à être ou à rencontrer. Vous avez tout simplement à être vous, ici et maintenant. Mais alors pourquoi sommes-nous sur Terre ? 

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’UNIVERS : L’INDIVIDUALISATION DE LA VIE

Au commencement, il n’y avait qu’une seule chose, l’Amour, ou ce que nous appelons communément “Dieu”. Cependant, l’Amour ne pouvait se connaître car aucun élément de comparaison n’existait. En effet, avez-vous déjà essayé de vérifier le bon fonctionnement d’une lampe torche en plein jour ? De même, pourriez-vous discerner de la fumée une journée de brouillard ? Et bien, l’Amour non plus ne pouvait se voir au milieu de lui-même.

Bien qu’il savait qu’il n’y avait qu’Amour, il voulait le savoir et le connaître autrement qu’en tant que concept, car savoir quelque chose et en faire l’expérience sont deux choses bien différentes. Comme cette énergie ne pouvait se connaître à partir d’un point de référence extérieur, elle choisit donc d’utiliser un point de référence intérieur. Elle se divisa alors en plusieurs parties, chaque partie étant capable d’observer de son point de vue, le reste qui compose l’ensemble. 

Ces individualisations de l’esprit sont ce que nous appelons “des âmes”. Nous sommes donc tous en théorie, des dieux en formation cherchant à recomposer l’ensemble, en se recomposant eux-mêmes. Vous me suivez ? Nous sommes tous des éléments faisant partie d’un plus grand ensemble, qui pour “refrabriquer” cet ensemble, doivent d’abord se retrouver eux-mêmes. D’accord, mais concrètement qu’est-ce ça donne ?

LA VIE SUR TERRE COMME PROCESSUS DE RE-CRÉATION

Il faut tenter de comprendre que la vie n’attend rien en particulier de nous. Il n’a jamais été question de lutter, de travailler dur, de vaincre ou de posséder davantage. Le simple fait d’être ici sur Terre est déjà un miracle en soi. La vie est un processus par lequel Dieu se crée, puis fait l’expérience de la création. Ce processus de création est continu et éternel. La relativité et la dimension physique sont les outils avec lesquels Dieu travaille.

Nous, les humains, sommes un peu comme les doigts d’une seule main, qui après avoir été coupés et dotés d’une conscience individuelle, ne se souviennent plus qu’ils font partie initialement d’un seul et même ensemble. En effet, le jeu aurait été trop facile si nous nous souvenions de tout cela dès le départ ! Alors, pour que le jeu soit réaliste, nous nous sommes arrangés pour oublier qui nous sommes à la base.

En nous incarnant sur Terre, nous avons renoncé à nous souvenir de nous-mêmes. C’est pour cette raison que les gens agissent souvent de façon individuelle. On ne peut pas ne pas être une individualisation du tout, mais on peut faire en sorte de ne pas s’en souvenir, du moins pas tout de suite. Cela permet de donner beaucoup plus de réalisme et de crédibilité au jeu sur Terre.

C’est le grand jeu de la vie : retourner à Dieu, c’est-à-dire à l’Amour pur, non simplement en le disant, mais en le recréant vie après vie par le biais d’expériences physiques, expériences que nous choisissons. Pour cela, Dieu nous a doté du même pouvoir de création que lui, dont les outils sont la pensée, la parole et l’action. Et il a fait en sorte, pour que le jeu soit juste et équitable, que nous ayons toujours le choix. La vie se résume alors à “Un Livre dont nous sommes le héros”…

Réagir à l'article