Parfois, quand la vie nous submerge et que l’on a perdu tout espoir, on prie si fort et avec une telle sincérité, que l’on est tenté de croire que cette fois, Dieu ne pourra nous ignorer. Il n’osera pas une fois de plus faire comme si de rien n’était. Pas cette fois. Car cette fois nous avons prié avec trop de dévotion pour qu’il considère cette demande comme toutes les autres, celles qui chaque jour grossissent un peu plus la pile des « demeurées sans réponses », des invendues. Pourtant, encore une fois rien ne se passe. Affaire classée. Affaire sans suite. Nous sommes alors en droit de nous demander : Dieu existe-t-il ? A-t-il des préférences, des préféré(e)s ? A-t-il au moins connaissance de notre existence ? Beaucoup d’entres nous se sont déjà posées ces questions ou se les poseront un jour. Beaucoup se sont déjà révoltés, indignés ou lassés devant de tels silences.

Mais une chose est sûre, que l’on soit croyant ou non, athée ou pas, Dieu ne laisse pas indifférent. Actes désespérés ou demandes quotidiennes, mêmes les moins croyants d’entre nous se sont tous, un jour de grand désespoir, laissés au moins une fois tenter à diriger quelques paroles vers le Ciel espérant recevoir une réponse à leurs prières. Quand certains ont consacré leur vie à Dieu, d’autres n’y ont jamais cru. Quand certains ont prié toute une vie sans que rien ne se passe, d’autres n’ont eu qu’à demander pour recevoir. A priori, il semblerait qu’il ne suffise pas d’être croyant pour être exaucé ou assidu pour être entendu. Alors, existe-il un code ? Une façon de s’y prendre ? Dieu se préoccupe-t-il seulement d’une partie d’entre nous ? Voilà bon nombre d’interrogations auxquelles nous allons tenter de répondre au fil de cet article.

PREMIÈREMENT, DIEU NE TRIE PAS LE COURRIER

Retenez bien une chose. Dieu n’a aucune préférence. Aucune préférence de classe sociale, d’origine ethnique, de croyance, d’évolution spirituelle ou de personnalité. Nous sommes tous aimés de la même façon, sans conditions, quoi que nous fassions, qui que nous soyons dans cette vie. Dieu n’a qu’un seul désir, que nous réalisions les nôtres. Que nous retournions à lui en nous recréant de nouveau par le biais d’expériences terrestres. Ne vous imaginez donc pas qu’il décide de réaliser certaines intentions, prières ou demandes et pas d’autres. Ce serait vous placer en victimes ! Et pardonnez-moi l’expression mais, Dieu sait que dans la vie, il n’y a ni victimes ni bourreaux !

pourquoi-prieres-realisent-tard-pas-jamais-intentions-voeuxNous créons tous notre réalité. Quoi qu’il advienne, quoi qu’il survienne, il n’y a rien que nous vivions sur cette Terre que nous n’ayons choisi de vivre. Je répète. Les expériences que vous vivez, que vous les considériez comme « bonnes » ou « mauvaises », bénéfiques ou désagréables, sont l’unique résultat de vos désirs. Ne les maudissez pas, bénissez-les !

Nous choisissons la date et le lieu de notre naissance, ainsi que notre famille biologique. Nous choisissons même quand et comment nous quitterons cette Terre, même si cela peut vous surprendre voire même vous choquer. Evidemment, nous le faisons à des niveaux de conscience différents. Ainsi, ce qui peut paraître terrible et déroutant du point vue conscient de l’Homme, est grandiose du point de vue superconscient de l’âme. Il convient donc d’apprécier chaque situation et de voir la perfection divine en chaque chose. C’est un entraînement au départ, c’est un automatisme ensuite.

QUELLES SONT LES RAISONS POSSIBLES À CETTE INDIFFÉRENCE ?

Si nous sommes tous égaux aux yeux de Dieu, dans ce cas pourquoi je semble être la seule personne à ne pas obtenir ce que je désire ? Tout le monde paraît tellement heureux quand moi je peine à payer les factures. C’est injuste ! Je suis une victi… STOP ! Premièrement, si vous vous considérez comme une victime et agissez comme tel, l’univers vous fera vivre les expériences d’une victime en dépit du fait que vous n’en êtes probablement pas une. Il en est de même lorsque vous décidez d’étiqueter l’expérience des autres. Si vous pensez de quelqu’un qu’il est une victime et le traitez comme tel, vous ferez l’expérience que cette autre personne est une victime, même si elle n’en est pas une.

Qui ne risque rien… ne risque rien ! ETIENNE CASTANIÉ

Si vous ne recevez pas de réponses à votre prières, c’est pour plusieurs raisons possibles. Soit vous ne croyez pas pouvoir avoir ce que vous choisissez. Pour résumé, vous n’avez pas confiance ni en vous ni en l’Univers. Vous vous rabaissez continuellement ou faites un complexe d’infériorité. Soit vous êtes indécis et changez d’avis sans cesse. Dans ce cas, votre intention est diffuse, faiblarde, divisée. Soit encore, vous voulez des garanties sur vos choix. C’est-à-dire, ok je veux bien tenter ma chance à Hollywood mais je veux être certain de ne pas tout plaquer pour rien. C’est le principe même de la spiritualité. Ou comme le dit le proverbe : qui ne tente rien n’a rien. Il faut parfois savoir prendre des risques considérés pour obtenir ce que l’on désire. La réussite n’est que plus belle.

COMMENT FAIRE SORTIR LE GÉNIE DE LA LAMPE ?

Pour ce qui est de la syntaxe pure et dure, je vous invite à vous diriger vers la page Créer par intention sur laquelle j’ai déjà détaillé les mécanismes de fonctionnement de l’Univers. Si vous formulez correctement vos intentions, prenez également soin de faire suivre le reste. Tout va de pair. Si vous êtes cultivateur de patates au fin fond de la Creuse (ce n’est absolument pas péjoratif) et que vous désirez ardemment devenir le prochain Georges Clooney mais cela, sans quitter votre village, cela peut devenir très vite compliqué ! L’univers crée des occasions et des opportunités dans les limites de la matière physique. Peut-être votre âme vous soufflera d’aller ici ou là. A vous de l’écouter et de lâcher prise.

N’oubliez pas, Dieu nous aime tous de la manière, il n’a aucune préférence et personne n’est privilégié. Vous êtes l’absolu créateur de votre existence ! On nous donne la chance de vivre notre propre destin. Ce qui veut dire qu’en ceci, comme en toutes choses, ce que nous pensons, c’est ce que nous obtenons. C’est notre propre conscience qui créera le résultat. Et n’oubliez pas que ce don vous avez peur sera probablement ce dont vous ferez l’expérience. D’où l’importance de traiter ses peurs !

Réagir à l'article