Lorsque l’on meurt, l’âme est censée rejoindre son plan d’origine dans la dimensions astrale. Cependant, il arrive parfois que certaines âmes restent sur Terre “hanter” les vivants. Ces entités sont ce que la plupart des gens appellent “des fantômes”. Voici les raisons qui peuvent expliquer ce phénomène.

LES RAISONS QUI POUSSENT CERTAINES ÂMES (FANTÔMES) À RESTER SUR TERRE

Les “âmes désincarnées”, appelées également “entités humaines” ou plus communément “fantômes” sont des personnes décédées dans l’incapacité de rejoindre la lumière. Après leur mort, ces âmes restent sur Terre et errent inlassablement sur le plan physique sans réel but. Cela peut se produire pour différentes raisons :

  • Attachement à un lieu, à une personne ou à une substance : l’entité n’arrive pas à lâcher prise sur la matière. Elle refuse de quitter sa maison, l’être aimé ou bien d’abandonner une addiction.
  • Des proches retiennent la personne : à l’inverse, ça peut être des membres de la famille, des amis ou l’être aimé qui refuse de faire leur deuil et empêchent ainsi la montée de l’âme.
  • Mort violente (accident, meurtre, suicide, maladie douloureuse…) : quand la mort survient de manière brutale ou inattendue, la personne peut tout simplement ne pas se rendre compte qu’elle est décédée.

En soi, le fait qu’une âme s’attarde sur Terre ne pose pas de problème. Elle ne fait que retarder l’échéance puisqu’elle retournera tôt ou tard dans la dimension astrale. Néanmoins, pour réussir à se maintenir sur le plan physique, l’entité a besoin d’énergie. Et cette énergie, elle la trouve malheureusement sur les vivants !

Ces entités s’accrochent à nous et se logent dans nos corps énergétiques pour pomper notre matière éthérique, notre énergie vitale, provoquant au passage : mal de dos, fatigue, dépression, problèmes de peau… La plupart du temps, elles le font inconsciemment et ne désirent pas nuire, mais certaines sont néfastes !

Elles peuvent également se loger dans les recoins des habitations et abaissaient significativement leurs taux vibratoires. Cette cohabitation est souvent à l’origine de troubles tels que : mal-être, malchance, mauvaise ambiance, froid, bruits bizarres, perturbations électromagnétiques…

Réagir à l'article