Le Cadre de Vie

maison-cadre-vie-lieu-beatitude-resourcement-habitat-habitation-lieu-lieux-nettoyage-purification-encens-sauge-sons-bols

Certains remettent encore en cause l’existence des phénomènes énergétiques. Pourtant, il n’est pas rare d’entrer dans un lieu et de savoir si l’ambiance y est bonne ou non. De déclarer s’y sentir bien, qu’il y a de bonnes ondes, ou encore que l’on pourrait couper l’atmosphère au couteau. Nous étions autrefois organisés en petites communautés. Les chaumières étaient construites à partir de matériaux naturels. L’air circulait plus librement. Hélas aujourd’hui, les hommes s’entassent dans des villes de béton toujours plus grandes, laissant s’accumuler des énergies toujours plus denses. On ne tient que peu ou plus compte de la circulation des énergies. Il est pourtant important de se sentir bien chez soi. Une maison doit être un havre de paix, un lieu de ressourcement garantissant le bien-être et la protection de ses habitants.

La géobiologie, le Feng Shui ou encore la purification des lieux sont des exemples de disciplines qui visent à rétablir un équilibre et à réharmoniser le lieu de vie. Le bon sens voudrait qu’on établisse d’abord un bilan géobiologique qui permettrait de s’écarter des sources d’énergies telluriques nocives. Ensuite, la purification régulière du lieu créerait une atmosphère saine et propice au bien-être. Pour terminer, le Feng Shui permettrait d’harmoniser le tout en facilitant la circulation des énergies. D’autre part, dites-vous bien que l’état intérieur et extérieur d’une maison reflète bien souvent l’état d’esprit de ses occupants.

QUELQUES RAPPELS ÉNERGÉTIQUES

Pour rappel, tout est énergie. Chaque chose émet et absorbe de l’énergie. Chaque personne, animal, objet ou matière possède une fréquence vibratoire qui lui est propre. En somme, chaque chose vibre à une certaine vitesse. Cela conditionne son état et sa densité. A l’origine, la matière oscille tellement vite qu’elle n’est pas visible à l’oeil nu. C’est le cas par exemple des corps énergétiques dont la vitesse d’oscillation est crescendo. Pour cette raison, seul le corps physique est visible à première vue. En outre, c’est le même principe que lorsque vous agitez un stylo rapidement. Celui-ci tend à disparaître, du moins en donne l’illusion.

Plus la matière a ralentit, plus elle s’est densifiée. Plus une énergie sera considérée comme « dense », « lourde », plus elle sera ressentie physiquement comme pesante. C’est le cas par exemple des lieux difficilement supportables, où règne cette sensation d’écrasement. Au contraire, plus une énergie sera considérée comme « fluide », « légère », plus elle deviendra physiquement imperceptible. L’énergie cosmique est bien connue dans le monde. Les chinois la nomment « Chi », les japonais « Ki », les hindous « Prana » et les polynésiens « Mana ». Nous l’appelons « Esprit »« Energie Universelle » ou plus récemment « Bio Energie ».

ALLER PLUS LOIN DANS LA COMPRÉHENSION

L’énergie est universelle. A la base, la nôtre et celle de notre voisin sont les mêmes. L’énergie pure est neutre. Ce qui différencie une énergie d’une autre, c’est l’information qu’elle porte. Ce que nous appelons « la charge ». La charge est donc une information. Celle-ci a besoin d’un vecteur pour se déplacer. Ce vecteur n’est autre que l’énergie, dont les personnes, objets ou matière sont les supports. En se déplaçant, l’énergie chargée laisse derrière elle, une trainée de résidus, comme le ferait le pot d’échappement d’une voiture. C’est ce que l’on appelle « les énergies résiduelles ». Les objets contiennent chacun une charge, qui en émettant, en rayonnant, diffusent des énergies résiduelles associées, dans l’environnement proche de l’objet. C’est valable pour tout et pour tous !

maison-cadre-vie-lieu-beatitude-resourcement-habitat-habitation-lieu-lieux-nettoyage-purification-encens-sauge-sons-bolsDe ce fait, tout affecte le niveau vibratoire de la pièce. Les résidants émettent des pensées et des émotions qui sont porteurs d’informations pouvant impacter le lieu. Les gens qui nous visitent sont eux-mêmes porteurs d’informations. Ces informations sont potentiellement susceptibles de se transférer à notre habitat, si celui-ci est favorable. En effet, comme toute « espèce », l’objectif des charges n’est autre que de survivre. Elles survivent en se nourrissant d’énergie. Si notre lieu de vie est plus propice à la survie et au développement que celui de son propriétaire, les charges investissent les lieux. Les gens négatifs peuvent donc littéralement contaminer énergiquement un espace de vie. Les lieux contaminent à leur tour les habitants. Rajoutez à cela les pollutions énergétiques et autres joyeusetés, et vous aurez une idée de ce qui peut différencier un lieu de béatitude d’un autre.

Un exemple pour illustrer le concept

Prenons l’exemple de l’humidité. A moins qu’elle ait causé des dégâts, nous ne la voyons pas. Pourtant elle existe. L’humidité n’est autre que de la vapeur d’eau (information ou charge), présente et dispersée dans l’air (vecteur), qui s’accumulent dans nos vêtements (supports). Si la voisine nous rend visite avec son panier de linge humide, l’humidité qu’il contient contamine à son tour notre environnement. Si nous ne faisons rien pour enrayer cela, le lieu arrive à saturation. Il commence à se dégrader. Nous utilisons donc des absorbeurs d’humidité et autres astuces pour capter l’eau (charge). Nous aérons… En outre, le fonctionnement des absorbeurs s’apparente plus ou moins à celui des pierres de lithothérapie. Vous l’aurez deviné, si de la vapeur est envoyée continuellement et ce de manière importante, vos absorbeurs ne seront plus suffisants pour enrayer le processus ! C’est à ce moment que l’on fait appel à des sociétés spécialisées ^^

N’hésitez pas d’ailleurs à lire l’article sur les énergies négatives résiduelles après un dégagement qui traite également du sujet.