L’Ancrage

ancrage-racine-racines-ancrer-arbre-arbres
Il nous est tous arrivé un jour sur les bancs de l’école, de regarder par la fenêtre et de vouloir être ailleurs. La maîtresse nous ramène alors à la réalité en nous demandant : « Youhou tu es avec nous ? ». Pour lui répondre, je dirais que oui et non. Physiquement on est bien là, mais d’un point de vue « énergétique », pas vraiment.
Lorsque l’on perd conscience comme cela, nos corps énergétiques se déboitent et flottent au-dessus de nos têtes avec une partie de notre conscience. On est alors enclin à divaguer entre les deux mondes, sans être vraiment ni dans l’un ni dans l’autre. C’est ce qui se passe lorsque l’on n’est pas suffisamment ancré.

Cela peut nous arriver lorsqu’on refuse une situation ou lorsqu’on voudrait être ailleurs. J’ai pris l’exemple de l’école, cela peut tout aussi bien être au travail ou en voiture. Vous l’aurez compris, cela peut parfois devenir dangereux. Etre ancré, c’est avant tout « être là ». C’est être à la fois relié au Ciel et à la Terre, tous deux étant en harmonie. On a choisi cette incarnation. Il faut donc l’accepter et accepter pleinement son corps tel qu’il est et en prendre soin. Paradoxalement, plus on s’ancre et plus on s’élève.

Les bienfaits de l’ancrage

En pratiquant l’ancrage, on développe notre sérénité, notre confiance et notre sentiment de sécurité. On se sent davantage en confiance et plus solide sur ses appuis.
En effet, l’ancrage a pour premier objectif de nettoyer et de rééquilibrer le chakra racine qui est directement relié aux énergies telluriques. Les perturbations liées à un dysfonctionnement de celui-ci sont : peur existentielle, méfiance, jalousie, fuite, colère. Un bon ancrage peut donc apporter énormément, notamment :

  • Se sentir plus en sécurité
  • Être moins angoissé
  • Avoir plus d’énergie
  • Vivre l’instant présent
  • Réaliser plus facilement ses projets
  • Se sentir mieux dans son corps
  • Être plus confiant
  • Avoir moins de pensées négatives
  • Se sentir à sa place
  • Lâcher prise 

Techniques d’ancrage

Il y a différentes façons de s’ancrer. Toutefois, comme je l’ai dit plus haut, le meilleur moyen c’est d’abord d’accepter son incarnation, de poser ses valises, d’être bien là et de vouloir y rester.

Les activités suivantes sont également sources d’ancrage et de bien-être :

  • Les activités sportives
  • Les amis, les rencontres, l’amour, le rire
  • Les activités de méditation ou effectuées en pleine conscience
  • Les activités artistiques et corporelles : musique, danse, yoga, Taï chi, Qi qong…
  • Toute activité qui prends soin du corps : massage, relaxation, étirements, cuisine saine…
  • Mais aussi et surtout tout ce qui permet un contact avec la nature : ballade en forêt, en montagne, à la mer, jardinage…

Tel un arbre qui puise sa force dans la terre nourricière pour atteindre le ciel, c’est en s’enracinant que l’être humain s’élève.

Si vous n’avez pas la possibilité de faire l’une de ces activités régulièrement, je vous propose un exercice dans la partie pratique qui vous permettra de « pallier » à cela en vous ancrant n’importe où, même au boulot !

Le centrage, un bon complément

ancrer-ancrageSe centrer c’est revenir sur son axe, en son être divin intérieur, permettant ainsi de se sentir moins désorienté et perturbé par les évènements qui nous entourent. C’est ne plus chercher à l’extérieur ce que nous avons à l’intérieur. Être à l’intérieur de Soi c’est expérimenter l’unité.

On a en nous deux parties distinctes. Certains les appelleront Yin et Yang, d’autres masculin et féminin. En définitive, se recentrer, c’est harmoniser le plus possible ces deux parties. Si l’une d’elles a une plus grande activité ou émet une plus grande énergie que l’autre, cela nous décentre.

Il faut accepter que nous sommes à la fois l’un et à la fois l’autre. Les deux sont complémentaires. Et l’harmonie se fait en nous-même en réunissant ces deux parties, en les acceptant et en les Aimant.

Lorsque l’on n’est pas centré, on peut avoir l’impression d’être « à côté de ses pompes », d’être mal à l’aise. Je vous propose un exercice dans la partie pratique pour vous aider à vous recentrer.