La Réincarnation

reincarnation-incarnation-reincarne-esprits-nature-petit-peuple-vieille-vieilles-ame-ames

En apparence mortels, nous ne demeurons pas moins des êtres supérieurs, composés d’une structure énergétique complexe. En effet, nous ne sommes pas uniquement de simples corps physiques mais des « âmes » à l’image divine, dans des enveloppes charnelles. Nous sommes, chacun d’entre nous, des fragments d’un ensemble plus grand qui s’est subdivisé en une infinité de choses plus petites. Cet ensemble, nous l’appelons « Dieu » ou encore le créateur.

Aimez et souffrez, espérez et contemplez. Malheur, hélas ! à qui n’aura aimé que des corps, des formes, des apparences ! La mort lui ôtera tout. Tâchez d’aimer des âmes, vous les retrouverez. VICTOR HUGO

Dans notre corps originel, nous évoluons principalement dans la dimension astrale. Sur Terre, la matière étant beaucoup plus dense, il est nécessaire de densifier notre corps pour pouvoir nous incarner.

LA RAISON DE NOTRE VENUE SUR TERRE

Contrairement à ce que beaucoup disent, nous ne nous incarnons pas sur Terre pour apprendre des leçons, car il n’y a rien que nous ne sachions déjà. Nous sommes là avant tout pour expérimenter. En effet, à l’état « d’âmes », nous savons déjà tout, mais nous le savons de manière théorique. Nous venons alors sur Terre pour réapprendre ce que nous savons déjà mais de manière expérientielle. Le royaume de Dieu est dit « absolu », il n’est qu’amour. La polarité n’existe pas. De ce fait, il nous est impossible de savoir ce que sont certaines choses, car aucun élément de comparaison n’existe. Le but de l’âme est alors de s’accomplir pleinement pendant qu’elle est dans le corps et de se rappeler ce qu’elle est à l’origine.

Pour ce faire, nous procédons par élimination. Nous expérimentons le plus souvent qui nous ne sommes pas afin d’en déduire qui nous sommes, bien que ce ne soit pas une obligation en soi. La Terre et les planètes de la même densité étant éprouvantes, les âmes qui font le choix de s’incarner dans ces mondes font un noble geste. En effet, la Terre, de par sa densité et ses caractéristiques, est un terrain de jeu propice à l’expérimentation. Nous vivons dans une dualité permanente entre l’esprit et la matière. Cette opposition crée parfois des conflits et des moments difficiles. Mais comment saurions-nous ce qu’est le jour si la nuit n’existait pas ? Rien ne nous permettrait de le comprendre.

OBLIGATIONS ET LIMITES SUR TERRE

En nous incarnant sur Terre, nous commençons une nouvelle vie, heureusement sans les mémoires et acquis de nos vies précédentes. Si ce n’était pas le cas, il nous serait tout simplement impossible de vivre sereinement, sachant que nous avons déjà plus ou moins tout été : le gentil, le méchant, le sauveur, le tueur, le généreux, le voleur… Ainsi, le fait de ne pas savoir ce qui nous attend donne davantage de valeur à nos actions et nous permet de vivre pleinement notre incarnation.

Dans la vie, il n’y aucunes obligations ni aucuns interdits. Cela dit, Dieu, dans son infinie sagesse, nous a doté de l’instinct de survie. Sans ce dernier, nous ne verrions pas l’intérêt de nous arrêter au bord de la falaise ou de chercher de la nourriture. Nous devons donc subvenir à nos besoins pour survivre en nous assumant financièrement. C’est pour cette raison qu’en général, l’éveil spirituel n’intervient jamais avant l’autosuffisance matériel. Beaucoup d’entre nous s’éveillent donc aux alentours des 25 ans. Ensuite, comme l’a si bien dit Mère Teresa :

Pour ce qui est de l’argent, il viendra bien : si nous cherchons d’abord le royaume de Dieu, le reste sera donné par surcroît. MERE TERESA

Certes, il n’y aucun interdit. Vous pouvez voler, violer et tuer. Mais rappelez-vous tout de même qu’il existe Les Lois Universelles et notamment celle de cause à effet qui régit la plupart de nos actes. Même si vous échappez à la justice terrestre et pensez être sortis d’affaire, l’univers lui ne vous a pas oublié et vous ne pourrait lui échapper. Il est important de prendre connaissance de cette loi afin d’être averti des risques encourus.

NOTRE MISSION SPIRITUELLE SUR TERRE

Une mission spirituelle est avant tout, une tâche qui nous est confiée, d’un commun accord avec nos guides, dans le but de nous faire évoluer. Chacun d’entre nous en a une. Elle varie selon notre niveau spirituel et notre famille d’âmes. Ainsi, nous avons nous-mêmes choisi, ou accepté de vivre dans notre pays d’origine, avec nos parents biologiques. Ce n’est pas le fruit du hasard. Il arrive souvent que certains d’entre nous choisissent des familles qui ne leur correspondent pas en vibration ou en aspiration.
Ceux qui font ce choix, l’ont souvent fait en adéquation avec une mission de guidance ou une mission de nettoyage. Plus tard, ils pourront ainsi guider plus facilement les personnes qui subissent les mêmes épreuves ou les dégager de pollutions énergétiques reçues à la suite de ce type de contacts. En définitif, il est essentiel de ne juger personne. Chacun est à sa juste place, même si cela n’est pas facile à vivre et que nous ne comprenons pas toujours le pourquoi du comment.

Les niveaux de réincarnation

Chacun possède un taux de réincarnation propre à son avancement spirituel dans cette incarnation. On peut parler tout d’abord des jeunes âmes. Pour la plupart ignorantes, leur but est de grandir. Elles sont généralement assez matérialistes et égocentriques. Ne les jugez pas. Ce ne sont que des enfants. Arrivent ensuite les âmes qui commencent à s’éveiller. Après avoir expérimenté le bien et le mal, ces âmes font le choix de se diriger dans une des directions. Au stade suivant, les émotions et ressentis sont grands, les expériences vécues, profondes et douloureuses. À ce niveau, les âmes ont acquis une certaine sagesse et commencent à se libérer d’énergies négatives.

reincarnation-incarnation-reincarne-esprits-nature-petit-peuple-vieille-vieilles-ame-amesEnsuite, viennent les dites « vieilles âmes« . Lumineuses pour la plupart, peu sont en retard à ce stade. Certaines développent des capacités psychiques importantes. On commence à les pousser vers d’autres expériences et ce n’est pas toujours facile. A ce stade, l’ampleur du travail mérite aide et soutien des guides. Il faut épurer ses mémoires. Après cela, la plupart des âmes choisissent de s’incarner dans des mondes plus doux ou de devenir guides. Très peu se réincarnent sur Terre ou dans des mondes de même densité. Puis arrive ensuite la catégorie des maîtres ascensionés, des guides spirituels, des saints, des êtres de lumière… Notez cependant qu’il n’y a pas de règle absolue. Deux vieilles âmes peuvent très bien être arrivées au même « niveau » en ayant vécu un nombre de vies totalement différent. Ce nombre varie d’une âme à l’autre car chacune évolue différemment. En effet, on peut s’être incarné énormément et n’avoir que peu évolué, tout comme on peut avoir progressé beaucoup en ayant vécu peu. Seules les qualités de l’âme permettent une progression rapide.

LES DIFFÉRENTS PLANS D’EXISTENCE

L’Univers est riche d’une infinité de plans subtils et de mondes habités. On peut retenir cependant, par souci de simplification, 7 plans principaux :

  •    Physique : le monde matériel
  •    Ethérique : la force vitale
  •    Astral : le monde des illusions
  •    Mental : les pensées
  •    Causal : les archétypes
  •    Bouddhique : lieu de béatitude
  •    Atmique : le fond divin de toutes choses

Je développerai ici davantage les différents plans qui composent l’astral, car ce sont nos plans d’existence d’origine.

Les plans astraux

Ils sont divisés en trois parties distinctes dont le niveau vibratoire est crescendo :

  • L’ astral inférieur ou bas astral : c’est celui que l’on surnomme « l’enfer »
  • Le plan astral moyen : également appelé « purgatoire »
  • L’ astral supérieur : c’est ce qui s’apparente à notre « paradis »

Chacun des plans possède une multitude de niveaux intermédiaires. Plus vous montez, plus l’amour est fort, plus l’énergie y est lumineuse et les couleurs subtiles. À notre mort physique, chacun retourne dans le plan qui lui correspond en vibration, en fonction de son avancement spirituel et de ses actions sur Terre. Chaque être a la possibilité de visiter les niveaux inférieurs au sien, mais pas les supérieurs. Monter à un niveau supérieur requiert de l’énergie supplémentaire.

Les êtres de même niveau vivent donc ensemble. Il ne peut ainsi pas y avoir de conflits, comme cela arrive sur Terre. La notion la plus difficile à appréhender reste sûrement que, sur le plan astral, l’espace-temps n’existe pas. L’espace y est infini et les possibilités de création, illimitées. Pensez à un château et il apparaîtra instantanément. De même, le temps n’est linéaire que sur Terre. À d’autres échelles dimensionnelles, l’ensemble de nos réincarnations sont donc concomitantes. C’est une idée difficile à concevoir, le temps étant omniprésent sur Terre.

La Terre au niveau subtil

Nous sommes traversés par une multitude de plans vibratoires, certains au-dessus et d’autres en dessous de nous. Ils sont reliés à deux types d’énergie :

  • Les énergies telluriques provenant de la Terre
  • Les énergies cosmiques provenant du cosmos

reincarnation-incarnation-reincarne-esprits-nature-petit-peuple-vieille-vieilles-ame-amesNous pouvons considérer que le plan matériel n’est qu’une partie de cet ensemble. Chaque chose (objet, minéral, plante, animal, être humain…) possède une structure matérielle et un ensemble de structures subtiles comportant plusieurs niveaux de densité. La Terre possède également sa propre organisation subtile. Elle est constituée en partie par ce que l’on appelle « les esprits de la nature » : les gnomes, les fées, les elfes, les dragons… En fait, tout ce qu’on peut voir dans les films ou lire dans les livres, tout ce qui paraît être sorti tout droit de l’imagination débordante des auteurs, n’est en réalité qu’un aperçu de ce qui existe concrètement quelque part. Rassurez-vous cependant, rien n’est aussi hostile qu’on veut bien nous le laisser penser. Les extra-terrestres ne vont pas venir nous envahir pour nous asservir, ou pire encore, pour nous exterminer. Des espèces plus évoluées, si elles le voulaient, pourraient nous anéantir en quelques minutes. Mais l’univers ne raisonne pas de la sorte. Sur Terre, les êtres proviennent des différents plans astraux et de bien d’autres univers. Ainsi, nous pouvons nous rencontrer malgré nos fréquences vibratoires très différentes, car notre corps physique nous retient sur Terre. Sans ce corps, chacun retrouverait automatiquement le plan qui lui correspond.

LE PASSAGE VERS L’AUTRE PLAN

Pour rappel, nous sommes constitués de différents corps subtils. Nos corps physique et éthérique sont reliés avec notre corps astral et nos corps supérieurs avec ce que l’on appelle le cordon d’argent. Celui-ci permet les interactions énergétiques entre nos différents corps. La mort est avant tout le passage d’un état à un autre. Lorsque le cordon d’argent se rompt, le défunt laisse définitivement son corps physique avec lequel il n’aura plus d’interaction ni de contact. Il se retrouve ainsi dans son corps astral qui lui permettra de rejoindre son plan de vie.

Lors de notre mort physique, notre corps éthérique transfère la conscience ainsi qu’une partie de sa matière vers le corps astral, puis il se dissout. La matière éthérique étant plus dense que la matière astrale, le corps astral du défunt est trop lourd pour « monter au ciel ». De ce fait, il reste une certaine période dans l’entre deux mondes. C’est ce qui nous permet parfois d’apercevoir certains proches dans les jours qui suivent leur décès. Une fois cette matière dissoute, le défunt peut rejoindre son plan astral. Cela dit, il arrive parfois, pour des raisons diverses, que certains défunts ne veuillent pas quitter la Terre. Ils continuent alors de pomper l’énergie vitale des vivants pour se maintenir dans notre plan, ce qui pose certains problèmes évidents.