La Méditation

meditation

Le terme méditation désigne une pratique qui consiste à revenir au corps en portant son attention sur celui-ci ou sur un certain objet de pensée servant de support. Elle vise à rétablir la paix intérieure, la vacuité de l’esprit, un état de conscience modifié ou l’apaisement progressif du mental voire une simple relaxation.

Certaines méditations sont au cœur de nombreuses religions telles que le Bouddhisme, l’Hindouisme, l’Islam ou le Christianisme. D’autres toutefois, sont complètement indépendantes de tous contextes religieux et s’inscrivent davantage dans une logique de spiritualité ou de développement personnel. Même si une méditation est initialement issue d’un enseignement religieux, elle peut tout à fait être pratiquée par tous, sans distinction de race ou de religion.

La méditation peut être désignée par d’autres appellations : relaxation, concentration, état de conscience modifié, suspension des processus de la pensée rationnelle et logique, maintien de l’observation de Soi

Le principe de la méditation

Les méditations sont toutes basées sur un principe fondateur commun : couper le mental pour accéder à son véritable Soi intérieur. Que vous vous concentriez sur votre corps ou votre respiration, répétiez un mantra ou visualisiez des pensées, cela ne change pas grand chose. L’objectif est le même, c’est-à-dire revenir à l’essentiel, c’est-à-dire Soi.

La plupart d’entre nous cherchons à nourrir l’intérieur avec l’extérieur, alors qu’en réalité l’extérieur se nourrit de l’intérieur. DUALITE

Le principe de base est donc de développer son attention et sa concentration. Cela peut paraître simple à première vue mais vous vous rendrez vite compte qu’il est difficile de garder son attention fixée sur un sujet en particulier, sans que des pensées (au sens large) surgissent dans notre esprit. Notre mental est en effet un infatigable jacasseur, sur lequel nous avons peu ou pas d’emprise.

meditationIl ne se passe presque aucune seconde sans que notre esprit ne soit accaparé par une pensée. Cela peut donner l’impression d’être littéralement « submergé ».

Développer son attention et sa concentration va permettre de contrôler ce flot de pensées, d’être plus ancré dans l’instant présent et d’avantage à l’écoute de son corps et des autres. Nous devenons alors plus tolérants et plus compréhensifs à l’égard des autres et des phénomènes extérieurs. En somme, cela nous apporte du bonheur et la sagesse, qui n’est ni plus ni moins d’avoir davantage de recul sur les événements.

Les principales techniques de méditation

On recense des centaines de techniques de méditation, issues des religions diverses, des maîtres ou d’ailleurs. Cela dit, ce n’est pas utile de toutes les connaître. Une seule technique peut tout à fait vous permettre de vous éveiller spirituellement. Mieux vaut donc concentrer son énergie sur un type de méditation plutôt que de s’éparpiller et finir par se décourager.

Les 4 types de méditation les plus courantes sont : la méditation Vipassana, la méditation Transcendantale, la méditation Zen et la méditation en Pleine conscience.

La méditation Vipassana

Vipassana signifie « voir les choses telles qu’elles sont réellement ». C’est l’une des techniques de méditation les plus anciennes de l’Inde. La Vipassana était enseignée il y a 2500 ans comme un remède universel aux maux. Elle est basée principalement sur la respiration, notamment les va-et-vient de l’abdomen lors de la respiration ventrale. Elle permet, entre autre, de développer sa concentration et son attention.
Cette méditation est souvent considérée comme le ciment et la base des autres techniques de méditation car sans concentration ni attention, il est presqu’impossible de progresser sur la voie de la méditation.

La méditation transcendantale

C’est une technique de relaxation profonde et de développement de la conscience. Elle se base notamment sur l’utilisation de mantras (phrases ou mots répétés de nombreuses fois). L’usage du mantra permet à l’esprit de se diriger vers une conscience pure, soit des niveaux plus apaisés de l’esprit jusqu’à atteindre un état de silence infini et de pure béatitude. Certains considèrent qu’elle est la plus facile à pratiquer car elle offre un support de concentration plus concret. En réalité, sa maîtrise parfaite requiert une grande expérience.

La méditation Zen

Basée sur l’expérience immédiate et la compréhension de toute chose sur le champ. Cette méditation utilise des techniques pour changer la vision que nous avons de la réalité. Elle permet un changement radical de point de vue sur le monde et nous-même simplement par le biais de l’observation et de la réflexion. Certains la trouveront plus palpable, d’autres y seront totalement hermétiques.

La méditation en pleine conscience

La pleine conscience est un état pendant lequel l’attention est ancrée sur l’instant présent de façon calme, lucide et objective. Cette forme de méditation permet de s’affranchir du flot de pensées qui traverse sans cesse notre esprit et d’être pleinement éveillé à l’instant présent. Il s’agit de prendre conscience de chaque instant, de son corps, des autres et de son environnement. Elle a l’avantage de pouvoir se pratiquer au quotidien, en mangeant, en jardinant ou en faisant la vaisselle par exemple.

Commencer la méditation

Pour commencer la méditation, c’est comme tout, il faut commencer. C’est bien de lire des dizaines de livres, d’articles et de regarder des vidéos mais la théorie reste la théorie. Rien ne remplace la pratique. Pour choisir quel type de méditation vous correspond le plus, essayez-les ! Tout simplement. Choisissez celle qui semble le plus en adéquation avec votre personnalité et mettez-vous à l’ouvrage. Rien ne vous empêchera d’en essayer une autre au bout de quelques temps si celle-ci ne vous convient plus. L’essentiel est de faire l’expérience soi-même pour démystifier cette discipline et s’y familiariser.

meditationVous pouvez faire votre première séance de méditation dès maintenant si vous le souhaitez. Installez-vous confortablement, fermez les yeux et calmez-vous. Respirez par le ventre et concentrez-vous sur la sensation de l’air qui rentre et qui sort de votre corps. Lorsque que vous inspirez, dites « J’inspire » et soyez conscient du fait que vous inspirez. Faites de même lorsque vous expirez.

Vous vous rendrez compte qu’il est difficile de rester concentré sur sa respiration car des pensées et des idées traversent sans cesse notre esprit. Lorsque votre esprit s’égare, faites l’effort de vous concentrer à nouveau.

Les bienfaits de la méditation

Lorsque la méditation est correctement pratiquée, on commence à en ressentir les bienfaits au bout de 2 à 3 semaines. Une transformation interne plus profonde s’opère au bout de quelques mois à peine.

Accroissement  des capacités mentales

On note un développement très net des capacités mentales et notamment de la concentration et de l’attention. Les méditants sont plus agiles mentalement et plus vifs que la moyenne. Ils sont capables d’intégrer et de comprendre rapidement des problématiques très complexes et sont à la fois créatifs et mentalement structurés.

Améliorations comportementales

Au niveau du comportement, les personnes pratiquant la méditation sont plus douces, plus soucieuses des autres, plus sociables et plus calmes. Des études sur le stress ont montré que les méditants possèdent un niveau de stress de 30 à 40% inférieur aux non méditants qui possèdent un style de vie comparable. Les méditants sont moins enclins à la colère et à la dépression. De nombreux psychothérapeutes utilisent d’ailleurs la méditation dans leurs thérapies contre la dépression.

La psychothérapie cognitivo-comportementale propose ainsi la méditation aux personnes souffrant de ruminations mentales, de stress ou d’anxiété, par exemple lors d’une dépression. Cette technique favoriserait la diminution de ces troubles et augmenterait le bien-être, la capacité à faire face, l’implication du patient dans sa thérapie et améliorerait l’humeur et le sommeil. La médiation réduit en outre le risque de rechute dépressive. Une étude de l’université d’Oxford démontre qu’une thérapie basée sur la méditation pleine conscience est une alternative aussi efficace qu’un traitement par antidépresseurs dans la prévention de rechute dépressive.

Renforcement des défenses immunitaires

meditationCertaines études montrent également l’efficacité de la méditation en complément d’un traitement médical classique dans la guérison de maladies. Matthieu Ricard, l’un des plus éminents moines bouddhistes français, a prouvé de façon certaine qu’après trois mois de méditation, on observe un renforcement du système immunitaire, une hausse de 20 à 30% des anticorps et une augmentation des cellules souches dans le sang. La méditation contribue également à réduire le taux de cholestérol dans le sang et la tension artérielle, diminuer des douleurs chroniques et les effets de certaines traitements thérapeutiques dans les cas de cancer, de troubles gastriques et intestinaux ou même de fibromyalgie et de sida.

Ce ne sont ici que quelques uns des principaux bienfaits qu’apporte la pratique régulière de cette discipline.La finalité ultime de la méditation étant l’atteinte du bonheur parfait et inébranlable face aux aléas de l’existence. Ce bonheur pouvant être atteint par une compréhension et une acceptation totales de nous-mêmes, des autres et de notre environnement au sens large.

Conclusion

Méditer, c’est remettre en question ses idées préconçues et ses conceptions les plus ancrées. Il s’agit néanmoins d’une quête sans fin, parce qu’à mesure que nous avançons, nous affinons nos sens et découvrons de nouveaux territoires à explorer. La médiation nous permet d’en apprendre énormément sur nous-même en prenant de plus en plus de recul sur le monde. Nous possédons alors de nouveaux outils pour analyser le monde et découvrir notre univers.

Cela dit, méditer sans valoriser l’expérience qui s’en dégage n’est d’aucune utilité. Il est important de faire régulièrement le point sur notre pratique, sur les avancées et les stagnations. Elles ont aussi de l’importance, parce qu’elle révèlent beaucoup de la personne que nous sommes. C’est un excellent moyen de s’accorder du temps pour mieux se connaître et savoir trouver sa place dans le monde qu’on se construit.