Guérison

guerison-corps-esprit-ame

Cette page a pour vocation de vous donner toutes les clés de la guérison. J’y listerai à la fin mes recommandations personnelles pour l’atteindre. Libre à vous de suivre ou non ces recommandations. Néanmoins, je pars du principe qu’il est essentiel que chacun prenne sa guérison en main et qu’il n’est ni bon ni productif à long terme de se reposer sur moi ou sur un autre thérapeute. En effet, je suis contre l’assistanat et le serai toujours. D’ailleurs tout le monde devrait l’être.
Rendre quelqu’un dépendant de son aide reviendrait à vouloir avoir du pouvoir sur cette personne. Et je ne cherche pas à avoir du pouvoir « sur » qui que ce soit, mais du pouvoir « avec », car nous ne sommes qu’Un. En définitive, je ne cherche aucune gloire ni aucune rançon. Je vous apporterai mon aide autant que possible dans un premier temps et vous serez ensuite à même de vous prendre en charge vous-mêmes. J’ai en outre posté suffisamment d’informations et de connaissances sur ce site pour vous le permettre.

Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours. LAO TSEU

Nous sommes des êtres tripartites composés des trois aspects appelés Corps – Âme – Esprit ; Physique – Emotion – Mental ; Père – Fils – Saint-Esprit ; Conscience – Subconscience – Supraconscience ou d’encore bien d’autres manières. Pour atteindre la pleine guérison de l’être, il faut guérir ces trois parties, chacune étant influencée et influençant les deux autres. Les trois sont interdépendantes. Ne l’oubliez jamais.

GUERIR SON CORPS

Quand notre corps est attaqué par des déchets, des agents infectieux ou des agents toxiques, il réagit. La première réaction est d’abord immunitaire. Le système fait alors intervenir les globules blancs. Quand ces derniers sont dépassés et que notre organisme n’arrive pas à éliminer les toxines, quatre organes prennent le relais : la peau, le système respiratoire, les reins et les intestins.

La peau

Notre peau élimine naturellement une partie des déchets qui circule dans notre sang, par la transpiration. Plus le corps est chargé en toxines, plus notre sueur sent fort et plus nous avons d’éruptions cutanées (acné, psoriasis, eczéma, rougeurs…). Quand cela arrive, notre organisme est surchargé et nous le fait savoir.

La plupart d’entre nous percevons ces éruptions cutanées comme une maladie ou un déséquilibre. Nous employons alors des moyens thérapeutiques agressifs pour pallier rapidement aux effets. Ainsi malheureusement, au lieu de laisser le corps éliminer des toxines, nous lui en injectons de nouvelles. Même si les crèmes ou les médicaments masquent momentanément l’éruption, ils n’en traitent pas la cause et ne font que retarder l’échéance.

Le système respiratoire

trachee-poumons-guerison-epitheliumNos poumons sont exposés à bon nombre de toxines, poussières et agents irritants qui viennent s’y déposer. Pour se défendre, le système respiratoire possède une barrière naturelle appelée épithélium. C’est un ensemble de tissus composés de cils qui recouvrent la plupart des muqueuses du nez jusqu’au bronches. La spécificité des muqueuses est leur constante humidité. Elles « engluent » les corps étrangers et cherchent ensuite à les rejeter hors du corps.

Par conséquent, plus les corps étrangers sont nombreux, plus le système respiratoire va produire de mucus pour les capturer, favorisant : encombrement des bronches, toux, glaires, sinusites… Encore une fois, les médicaments ne feront que traiter les effets, non les causes. Et à force d’accoutumance, vous devrez recourir à des doses de plus en plus élevées pour obtenir le même effet curatif.

Les reins

Les reins sont des filtres, qui nettoient le sang et rejettent les impuretés dans les urines. L’odeur et la couleur de notre urine sont donc d’excellents indicateurs de notre santé. Une urine forte et foncée révèle une forte déshydratation et une certaine intoxication. Excepté au lever, l’urine doit être presque inodore et quasi incolore.

Les intestins

L’intestin est la porte idéale des infections dans le corps car il n’est tapissé que d’une seule couche de cellules contrairement à la peau par exemple. Pour assurer sa fonction de protection, nos intestins se renouvellent intégralement toutes les 48 heures. Ils sont chargés d’expulser, via les selles, toutes les parties non digérées de notre alimentation.
Si nous souffrons de gênes ou de déséquilibres lors de la digestion, c’est certainement qu’une muqueuse intestinale est irritée. Cela produit une inflammation des intestins et réduit notre capacité d’élimination. Non seulement nous éliminons moins, mais nous sommes également moins aptes à nous protéger.

Conséquences pour le corps

A défaut de pouvoir rejeter le mal vers l’extérieur, l’organisme finira par le traiter à l’intérieur. En neutralisant ces poisons, en interne, on arrive à des stades de maladie plus avancés. Le corps peut d’abord enkyster, c’est à dire envelopper les toxines dans une poche. Si ce n’est au départ qu’une tumeur bénigne et que vous n’intervenez pas pour stopper l’afflux de toxines, cela peut vite dégénérer en tumeur maligne comme le cancer.
Au-delà de l’hérésie peuvent survenir les maladies auto-immunes. Notre système immunitaire n’est plus capable de différencier ses tissus des autres. Le corps commence donc à s’attaquer à ses propres tissus. Ce sont nos habitudes de vie qui mettent à mal nos systèmes d’élimination et de guérison naturelles, qui sont pourtant si incroyablement intelligents et uniquement là au départ pour nous servir.

GUERIR SON ÂME

A l’origine, nous sommes Amour, seulement Amour. De l’Amour découlent cinq émotions naturelles que sont : la joie, la peine, la colère, le désir et la peur. Depuis notre enfance, la plupart de nos instructeurs ont cherché à nous faire refouler ces émotions. Bien que bien intentionnés, ils ont été mal informés par leur propres instructeurs. Leur modèle a été de nous dire de refouler notre colère, de contrôler notre peine, d’avoir honte de notre envie, de surmonter nos peurs et de cacher notre amour. Pour se libérer de cela, il faut commencer d’abord par accepter, sans jugement, que nous avons été conditionnés.

La peine

Les enfants à qui on a dit qu’il n’était pas bien de pleurer ont, une fois adultes, de la difficulté à pleurer. La peine continuellement refoulée devient de la dépression, de la déprime, du déchirement, du chagrin, de la détresse et de la mélancolie chronique qui sont des émotions aucunement naturelles.

La colère

A l’origine, la colère n’est pas offensante, c’est celle qui permet de dire : « Non merci, stop ». La colère sans cesse refoulée devient de la fureur, de la vengeance, de l’hystérie, de la démence, de la violence ou de la rage, qui ne sont pas non plus naturelles.

Le désir

Tout comme la colère, le désir est une émotion tout à fait naturelle. C’est ce qui permet de refaire une chose et de persévérer dans l’effort. II est très sain et très naturel d’être envieux. Mais l’envie continuellement refoulée devient de la jalousie, de la rivalité, de la compétition, de la vengeance, de l’antipathie qui sont des émotions qui ne sont pas du tout naturelles.

La peur

La peur est le don qui permet d’agir avec prudence. Tous les nouveau-nés arrivent dans ce monde avec uniquement deux peurs. Celle de tomber et celle des bruits forts. Toutes les autres sont des réactions apprises par l’enfant dans son environnement et développées par ses parents. La peur continuellement refoulée ou cachée devient de la panique, de la terreur, de l’anxiété, des inquiétudes, de la lâcheté, du vandalisme ou du terrorisme qui sont des émotions toujours pas naturelles.

L’amour

C’est le don qui pousse un enfant à se rapprocher des autres, à être ensemble, à faire des actions aimables sans rien recevoir en retour. L’amour sans cesse refoulé ou caché devient de la sécurité, de la possessivité, de l’exclusivité, de l’égoïsme inconscient qui sont des émotions qui ne sont encore pas naturelles.

Conséquences pour l’âme

L’âme ne parle qu’en émotions. En fait, elle en est le siège. Par conséquent, lui interdire d’en ressentir certaines lui brise littéralement le coeur. Une fois adultes, nous devrions prendre exemple sur les enfants et non l’inverse. Ils représentent dans leurs premières années ce que nous devrions toujours être : la pureté, l’innocence, l’amour.
Mais au fil des années, nous créons notre propre ressentiment, des émotions non naturelles. Cela nous conduit aux défauts que nous connaissons bien. Mais n’oublions pas que nous sommes tous initialement des êtres parfaits. La majorité des chiens méchants ne le sont que parce qu’on les y a rendus. Toute attaque est un appel à l’aide.

GUERIR SON ESPRIT

guerisonL’esprit est une énergie, l’énergie de la pensée. Elle est présente dans chaque cellule de notre corps. Comme notre cerveau est composé de plus de cellules que le reste du corps réuni, cela donne la fausse impression que notre esprit se trouve dans notre tête.
L’esprit est le centre de contrôle de notre être. Il est le siège de la création. Il forme avec le mental, ce que nous appelons « l’égo », en opposition à l’âme. Même si la première à répondre à nos questionnements intérieurs est et sera toujours sans équivoque l’âme, c’est bien souvent l’égo qui prend les décisions. L’âme propose en douceur et avec amour. Elle ne s’opposera jamais à l’ambition virulente de l’égo et s’inclinera systématiquement. Pour cette raison, il est primordial de ne pas agir à partir d’un égo démesuré ou d’un esprit tourmenté.

guerisonEn effet, l’esprit a la capacité de guérir le corps par la pensée. C’est ce que nous appelons communément le phénomène « d’auto-guérison », que nous associons bien souvent à l’effet placebo. En réalité, l’esprit n’a pas de limites et peut littéralement « faire des miracles ». Nombreux sont ceux qui se sont guéris de maladies graves par la seule force de la pensée. D’autres ralentissent leur coeur jusqu’à effleurer la mort ou jeûnent pendant des semaines grâce à la maîtrise du corps par l’esprit.

Pour que l’esprit fonctionne correctement, il doit être libre de tous stress et interférences mentales. La relaxation est un bon moyen de le stimuler. Fondamentalement, les mécanismes de défense du corps ne fonctionnent pas au mieux lorsque le cerveau est occupé à d’autres tâches. Il est donc nécessaire de prendre le temps de s’arrêter, de lâcher prise, de vaincre ses peurs et de penser positivement. S’entourer de situations et de personnes positives est un bon départ pour stimuler l’esprit.

Conséquences pour l’esprit

Un esprit sain dans un corps sain. Je le répète souvent sur ce site mais tout est lié. Vous ne pourrez guérir votre corps, si votre esprit est malade. Vous ne pourrez guérir votre esprit, si l’âme est souffrante. Par où commencer me direz-vous ? Par ici. Ou par là. Peu importe.

Toutes les facettes de notre être sont comme des dominos alignés sur le versant d’une montagne. Soufflez-en un et les autres suivront. DUALITE

Tout est question de conscience. Le plus simple donc, pour toucher le but de l’âme, est de monter dans des niveaux de conscience supérieurs. Vous pouvez y arriver seuls ou bien je peux vous y aider. Vous serez alors bien plus à même de suivre les recommandations qui suivent et cela sans effort, sans souffrance.

RECOMMANDATIONS PERSONNELLES

Pour le corps

  • Boire régulièrement de l’eau (tempérée voire tiède), du thé vert et des tisanes à base de plantes
  • Réduire voire stopper la consommation de viande, de graisses saturées (principalement les graisses animales), de produits laitiers, d’OGM (principalement le blé) et de produits acidifiants en général
  • Augmenter sa consommation de fibres : céréales complètes (riz, quinoa, seigle, millet, boulgour, sarrasin…), légumes et fruits tous les jours, légumineuses plusieurs fois par semaine 
  • Favorisez autant que possible les produits locaux, issus de l’agriculture biologique
  • Faire une monodiète au moins une fois par an, même pendant une seule journée
  • Nourrir sa peau uniquement avec des produits naturels (dans la mesure du possible, mettre sur sa peau ce que nous pourrions manger)
  • Réduire voire arrêter la prise de médicaments
  • Se débarrasser de toutes addictions : tabac, alcool, drogues, jeux, alimentation, sexe…
  • Se coucher entre 21h30 et 23h pour favoriser le sommeil récupérateur
  • Faire du sport 3 fois par semaine en variant les types d’activités : un renforcement musculaire, une activité cardio-respiratoire et un exercice d’assouplissement
  • Ne pas maltraiter son corps en règle générale

Pour l’âme

  • Maintenir quotidiennement un bon ancrage et une bonne hygiène énergétique : nettoyage des corps et des chakras
  • Revitaliser régulièrement son lieu de vie
  • Privilégier quotidiennement des sorties dans la nature (balades en forêt, en bord de mer…)
  • Développer sa créativité : sourire, rire, danser, chanter, jouer de la musique, peindre, écrire, lire…
  • Etre attentif aux signes que l’univers nous envoie (guides, anges, maîtres…) : écouter son coeur et non sa raison. Le coeur parle TOUJOURS EN PREMIER. Entraînez-vous à l’entendre.
  • Réaliser sa mission spirituelle : il n’y a aucune obligation de le faire mais cela vous apportera beaucoup de joie. Nous sommes programmés pour réaliser le Soi. Ne pas s’accomplir ne crée pas le malheur sinon la frustration mais nous prive d’une grande part de bonheur.

Pour l’esprit

  • Lâcher prise sur sa vie et principalement sur sa carrière et son entourage
  • Couper ses liens d’attachement et de possessivité
  • Eviter tout encombrement mental par le matérialisme ou la possession (sectes, gangs…)
  • Penser uniquement en termes positifs
  • Méditer quotidiennement, ne serait-ce que quelques minutes
  • Traiter toutes ses peurs, l’une après l’autre
  • Vivre dans le présent et cesser de ressasser le passé ou d’appréhender le futur