Parce qu’ils échappent à l’appréhension de l’esprit cartésien et ne s’acquièrent par aucun apprentissage traditionnel, les phénomènes de voyance et de médiumnité sont parfois mal compris et encore trop souvent décrédibilisés par l’actes de charlatans. Pourtant, les voyants ou les médiums ne sont pas différents des personnes dotées de dons naturels tels que l’intellect ou la force physique. Qui plus est, le charlatanisme n’existe-t-il pas de la même manière et en proportion égale dans les autres disciplines ? La malhonnêteté, la duperie ou l’abus de confiance ne s’arrêtent pas aux frontières de l’invisible.

Les capacités de voyance et de médiumnité sont innées à chacun de nous. Elles ne s’apprennent pas mais se révèlent ou se développent. Les gens les confondent souvent à tort. On pourrait croire que depuis la nuit des temps, des voyants et des médiums répondent à nos interrogations à l’aide de capacités similaires, de références communes, à tout dire, d’arts divinatoires identiques. Hors, ce n’est pas le cas. Bien qu’elles peuvent se cumuler, voyance et médiumnité ne puisent pas dans les mêmes ressources. Il existe bien une différence.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE CES DEUX FACULTÉS ?

La Voyance

Tout d’abord, voyance et clairvoyance sont la même chose. Le clairvoyant est capable de visualiser avec précisions des événements passés, présents et futurs, concernant une personne, une situation ou bien l’avenir du monde. Des images (flash) lui parviennent à des moments choisis ou de manière impromptue dans la vie courante. Il peut avoir de fortes intuitions concernant un événement à venir, comme pour une catastrophe naturelle, un attentat, un accident… Il peut également faire des rêves prémonitoires où il vit la situation comme s’il y était réellement. Ses capacités à ressentir et à prédire sont souvent déroutantes.

Les voyants ne possédant pas ces facultés de perceptions spontanées, apprennent à maitriser et à interpréter parfaitement leurs supports de divination. Les oracles et les tarots sont les plus connus et les plus couramment utilisés. Mais ils en existent de nombreux autres : runes, boules de cristal… Ce sont dans la plupart des cas, des cartomanciens. Ils aideront ainsi les consultants à prendre les meilleures décisions, tout en leur laissant le choix du libre arbitre.

La Médiumnité

Le mot médium signifie en premier lieu : milieu ou intermédiaire. Un médium est un canal de communication entre l’Au-delà et ce monde, ce qui lui permet de recevoir des messages. Il est la voix des « autres » (personnes décédées, guides, archanges…). Le médium fait le lien entre le monde des esprits et des vivants. Il est apte à recevoir des messages des êtres de lumière ou des entités lumineuses. A l’inverse, il peut recevoir des messages d’entités sombres qui peuvent le conduire sur de mauvaises voies.

Ses capacités extrasensorielles lui permettent de voir, de sentir, d’entendre ou de percevoir les êtres invisibles, les ondes nocives, les pensées des autres, de ressentir ce qui se passe d’anormal dans un lieu… Sa sensibilité extrême le déstabilise au quotidien s’il n’est pas assez ancré à la Terre. Il doit donc être bien ancré afin de trouver un équilibre entre les deux mondes qu’il côtoie à chaque instant. On peut dire qu’un médium navigue entre deux mondes en permanence. D’où certains moments d’absence et à l’inverse, de grands moments de lucidité. 

QUELQUES DÉFINITIONS

Clairaudience

Le clairaudient entend les messages des êtres invisibles et à l’inverse, les êtres invisibles l’entendent aussi clairement. Ce canal de communication permet au clairaudient de délivrer des messages d’entités quelles qu’elles soient, d’êtres de lumière, de saint, d’anges, d’archanges… Il a accès à toutes les dimensions, qu’elles soient basses ou élevées. Mais il doit rester prudent car, s’il se trouve dans de mauvaises conditions (physique, psychologique, énergétique…), il pourra recevoir des messages faussés ou erronés provenant d’entités de basse dimensions.

Clairsentience

Le clairsentient sent et ressent ce qui se passe en lui, dans un lieu ou dans une situation. Cela peut le mettre rapidement mal à l’aise car son corps est comparable à une éponge qui absorbe sans cesse les émotions et les énergies environnantes. De part sa grande sensibilité, il est apte à percevoir les pièges qu’on pourrait lui tendre. Il gère ses émotions différemment et anticipe les réactions des autres de façon juste. Lorsqu’il n’est pas en perturbations psychiques et/ou physiques, il voit juste en tout.

EN CONCLUSION

Ainsi, un médium n’est pas nécessairement voyant et vice-versa. De la même manière, une personne peut tout à fait être à la fois médium et voyante. Elle a alors la capacité de communiquer avec l’Au-delà et de lire des fragments d’informations passées ou futures. Malheureusement, de nos jours l’appellation « Médium-Voyant » est largement utilisée à des fins de prospection commerciale, pour « booster l’effet marketing ». Je vous conseille de rester prudents quant au recours à la voyance. Une prédiction n’est pas à prendre au pied de la lettre. Elle peut être un indice, mais nous seuls avons notre futur entre les mains. Rien n’est gravé dans le marbre.

Réagir à l'article