L’expression « Théorie de la relativité » renvoie le plus souvent à deux théories complémentaires élaborées par Albert Einstein : la relativité restreinte et la relativité générale.

Les concepts mis en avant par la théorie de la relativité restreinte comprennent :

  • L’espace-temps : l’espace et le temps doivent être perçus comme formant une seule entité.
  • La vitesse de la lumière dans le vide est invariable, peu importe la vitesse de l’observateur et de la source lumineuse. Les calculs montrent qu’elle est aussi la vitesse maximale de déplacement, qu’elle n’est atteinte que pour la lumière ou toute notion dépourvue de masse, et doit être considérée comme la vitesse maximale de déplacement de l’information.
  • Les mesures de diverses quantités sont relatives à la vitesse de l’observateur. En particulier, le temps se dilate et l’espace se contracte.

Les concepts mis en avant par la théorie de la relativité générale comprennent :

  • L’espace-temps se courbe d’autant plus que la masse à proximité est grande.
  • La gravité influence l’écoulement du temps.

Nous avons établi un système temporel de façon arbitraire : les années, les mois, les jours, les heures. Nous « bidouillons » tout cela au fil du temps pour que notre sytème continue de fonctionner. Mais cela reste très approximatif car le temps n’existe pas. Il nous arrive parfois de dire lorsque nous visons une chose magnifique que le temps s’arrête. En fait, il s’arrête vraiment.Toutes les choses existent simultanément. Tous les événements se produisent en même temps.

Le temps est un élément de relativité verticale et non horizontale. Il ne va pas de gauche à droite, de la naissance à la mort. Imaginez un pique-notes représentant l’Eternel instant présent et des feuilles de papier empilées sur la tige qui représenteraient les éléments du temps. Chaque élément est séparé et distinct, mais chacun existe en même temps que l’autre. Toutes les feuilles sont sur la tige en même temps.

Une heure assis à côté d’une jolie femme ne semble durer qu’une minute. Une minute assis sur un four brûlant semble durer une heure. C’est ça la relativité. ALBERT EINSTEIN

Une véritable compréhension du temps permet de vivre beaucoup plus paisiblement la réalité relative, dans laquelle le temps est vécu comme un mouvement, un courant, plutôt que comme une constante. C’est nous qui nous déplaçons et non le temps. D’où l’expression, le mouvement c’est la vie.

Qu’est-ce que le Continuum Espace-temps ?

Nous cherchons à mesurer le temps qui passe, à mesurer des mouvements dans l’espace mais en réalité ce n’est pas le temps qui « passe » mais les objets qui passent à travers un champ statique (l’espace) et se déplacent dans celui-ci. Le temps n’est qu’une façon de compter les mouvements.
Les scientifiques comprennent bien cela et parlent de « Continuum Espace-temps ». Einstein, entre autres, a réalisé que le temps était une construction mentale, un concept relationnel. Le temps c’est ce qui est relatif à l’espace entre deux objets.

espace-temps-relativiteLe Continuum Espace-temps comporte quatre dimensions : trois dimensions pour l’espace (x, y et z) et une pour le temps (t). Afin de pouvoir les manipuler plus aisément, on s’arrange pour que ces quatre grandeurs soient homogènes à une distance en multipliant « t » par la constante « c » (célérité de la lumière dans le vide).

Un événement se positionne dans le temps et l’espace par ses coordonnées « ct », « x », « y », « z », qui dépendent toutes du référentiel en question. Ce qui unifie espace et temps dans une même équation, c’est que la mesure du temps peut être transformée en mesure de distance (en multipliant t, exprimé en unités de temps, par c). « t » peut donc de ce fait être associé aux trois autres coordonnées de distance dans une équation où toutes les mesures sont en unités de distance. En ce sens on pourrait dire que le temps, c’est de l’espace !

Si l’univers est en expansion et c’est le cas, alors il faut plus de temps à la terre pour tourner autour du soleil aujourd’hui qu’il y a un milliard d’années. Il y a plus d’espace à couvrir.

Pouvons-nous voyager dans le temps ?

Selon une théorie d’Einstein, puisque ce n’est pas le temps qui se déplace mais l’homme qui se déplace dans l’espace à un rythme donné, il n’a qu’à augmenter ou à diminuer l’espace entre les objets ou sa propre vitesse de déplacement dans l’espace pour « modifier » le temps.

Concrètement, plus nous allons loin dans l’espace et plus nous déformons le Continuum Espace temps. La science a démontré que si l’on montait dans un vaisseau spatial et qu’on s’envolait suffisamment loin et suffisamment vite, on pourrait se tourner vers la Terre et se voir décoller. De la même façon, nous pourrions très bien passer deux ans dans l’espace et qu’il s’en soit écoulé deux cents sur Terre. C’est troublant. Le film « Interstellar » illustre assez bien ce phénomène.

Les trous de ver ou « Wormhole » sont des sortes de « plis » dans le Continuum Espace-temps, qui relient deux régions distinctes de l’espace-temps avec d’un côté, un « trou noir » et de l’autre, une « fontaine blanche ». Ils pourraient nous propulser dans l’espace en un instant infinitésimal. Un tel phénomène spatio-temporel pourrait littéralement nous « renvoyer » dans le temps.

trou-ver-noir-espace-temps
Représentation schématique d’un « Trou de ver »

En vérité, la plupart d’entre nous le faisons sans en avoir conscience, notamment à travers les rêves. En fait, on ne peut pas en retenir la conscience. Pourtant, nous constatons parfois par nous-mêmes que nous avons déjà été ici ou là, ces fameuse impressions de « déjà-vu ». D’autre part, nous ressentons quelques fois ce merveilleux sentiment de rencontrer une personne et d’avoir la sensation de la connaître depuis toujours. En fait c’est réellement le cas. Nos deux âmes se connaissent depuis l’Eternité.

Pouvons-nous modifier notre avenir ?

Si hier et demain n’existent pas, qu’aucun moment ne vaut le présent et qu’il n’existe pas d’autre temps que celui-ci, pas d’autres instants. Si tout ce qui est arrivé, est en train d’arriver et arrivera jamais, est en train d’arriver maintenant, notre avenir est-il scellé ? Peut-on parler de destin ou de prédestination ?

Heureusement non ! Nous sommes toujours dans un espace de libre-arbitre et de choix intégral. Il arrive que notre esprit (notre partie non physique) accélère vers un autre endroit du Continuum Espace-temps et ramène une certaine énergie résiduelle, des images ou des impressions de cet instant. Cette énergie s’accroche à nous comme de la colle et des fois il y a suffisamment de résidus pour que d’autres, sensibles à cette énergie puissent saisir des choses de notre « passé » et de notre « futur ». Nous appelons ces personnes des « clairvoyants ». Ils peuvent sentir ou voir ces images et nous les décrire.

espace-temps-clairvoyant-claivoyanceLe fait de pouvoir voir « l’avenir » devrait nous permettre de vivre la vie que nous désirons et non la limiter. En effet, comme je l’ai précisé dans la page réincarnation, puisque seul l’instant présent existe, nos incarnations sont concomitantes. Nous existons en plusieurs endroits à la fois, en fait en autant d’endroits que nous vivons de vie.

Mais, tout est question de niveaux de conscience. En cela, bien que nos existences soient simultanées, nous n’avons pas encore expérimenter nos vies futurs. Nous pouvons donc choisir de maintenir certains événements ou de nous en éloigner. Ainsi, si nous changeons l’expérience de nous qui se trouve devant nous, le nous qui se trouve derrière nous n’aura peut-être pas à en faire l’expérience. C’est au moyen de ce stratagème que nos âmes évoluent.

Auteur

Réagir à l'article