Notre santé dépend fortement de notre équilibre acido-basique. Cela signifie que notre organisme fonctionne de manière optimale lorsque nous ingérons des proportions adéquates de substances acidifiantes et alcalinisantes, proportions aboutissant à un pH urinaire neutre d’environ 7.

EN QUOI L’ÉQUILIBRE ACIDO-BASIQUE EST-IL IMPORTANT ?

De nos jours, c’est l’acidose qui prédomine. Elle est due en outre à la consommation d’alcool, de tabac, à la sédentarité, au stress, à la pollution, aux pensées négatives… Mais l’un des principaux facteurs de l’acidose est l’alimentation ! Nous consommons beaucoup plus d’aliments acidifiants que d’aliments alcalinisants…

En réaction, notre corps s’efforce d’atténuer ces dégâts à l’aide d’un système tampon qui mobilise des minéraux basiques dans le sang et les tissus qui, eux, se déminéralisent. En découle : inflammations, douleurs,  affaiblissements musculaires, osseux…

Toutefois, l’organisme est capable de rétablir seul l’équilibre s’il dispose d’une réserve suffisante de minéraux. Dans le cas contraire, il puise dans les réserves du corps : os, cartilages, dents… Après des années d’acidose, des phénomènes comme l’arthrose, l’ostéoporose ou les caries dentaires apparaissent.

À noter que le pH de notre organisme est celui de notre urine, et non celui des aliments que nous ingérons. Ainsi, des aliments à première vue acides en bouche, comme le citron, sont en réalité alcalinisants pour l’organisme. Le caractère acidifiant d’un aliment est défini par son indice PRAL donné pour 100 g d’aliment :

  • Indice Négatif = aliment alcalinisant
  • Indice Positif = aliment acidifiant

Cependant, si certains aliments possèdent des indices PRAL très élevés, comme les aromates dans le négatif ou le parmesan dans le positif, ils sont utilisés dans des quantités minimes, l’indice PRAL étant donné pour 100 g d’aliment. De ce fait, certains indices sont à relativiser en fonction de l’utilisation de l’aliment.

D’une manière générale, les aliments acidifiants sont :

  • les viandes et poissons
  • les œufs et les produits laitiers
  • les céréales
  • les légumineuses
  • les huiles raffinées
  • les noix

Les aliments alcalinisants sont :

  • les légumes
  • les fruits
  • les graines germées
  • les aromates
  • les épices
  • les algues

Doit-on bannir tous les aliments acidifiants ? Non ! Les noix sont par exemple excellentes pour la santé. Il s’agit de consommer une majorité d’aliments alcalinisants pour que l’organisme n’ait pas à puiser dans ses réserves afin de rétablir le pH. Ainsi, l’énergie reste disponible et la maladie, maintenue à distance.

Réagir à l'article