En apparence mortels, nous ne demeurons pas moins des âmes. Même si nous allons tous dans la même direction, nous empruntons des chemins différents. Nous n’évoluons donc pas tous à la même vitesse et ne sommes par conséquent pas tous au même “niveau” de réincarnation.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS STADES DE RÉINCARNATION ?

Pour simplifier les choses, on peut regrouper les âmes incarnées sur Terre sous 4 catégories :

  • Les jeunes âmes : pour la plupart ignorantes, leur but est de grandir. Elles sont généralement assez matérialistes et égocentriques. Il est important de ne pas les juger car ce ne sont que des enfants. Ces âmes sont souvent très peu ouvertes à la spiritualité.
  • Les âmes qui commencent à s’éveiller : après avoir expérimenté le bien et le mal, ces âmes font le choix de se diriger dans une des directions.
  • Les âmes en cours d’évolution : à ce stade, les émotions et ressentis sont grands, les expériences vécues, profondes et douloureuses. À ce niveau, les âmes ont acquis une certaine sagesse et commencent à se libérer d’énergies négatives.
  • Les vieilles âmes : lumineuses pour la plupart, peu sont en retard à ce stade. Certaines développent des capacités psychiques importantes. On commence à les pousser vers d’autres expériences et ce n’est pas toujours facile. L’ampleur du travail mérite aide et soutien des guides. Il faut épurer ses mémoires.

Après cela, la plupart des âmes choisissent de s’incarner dans des mondes plus doux ou de devenir guides. Très peu se réincarnent sur Terre ou dans des mondes de même densité. Arrive ensuite la catégorie des maîtres ascensionés, des guides spirituels, des saints, des êtres de lumière…

Concernant l’évolution, il n’y a pas de règle. Deux âmes peuvent arriver au même “niveau” en ayant vécu un nombre de vies différent. On peut s’être incarné de nombreuses fois et n’avoir que peu évolué, ou au contraire avoir progressé beaucoup en ayant vécu peu. Seules les qualités de l’âme permettent une progression rapide.

Réagir à l'article