Certains remettent encore en cause l’existence des phénomènes énergétiques. Pourtant, il n’est pas rare d’entrer dans un lieu et de savoir si l’ambiance y est bonne ou que l’on pourrait couper l’atmosphère au couteau. Découvrez comment fonctionne le phénomène de contamination énergétique.

COMMENT OPÈRE UNE CONTAMINATION ÉNERGÉTIQUE ?

L’énergie universelle est neutre. Ce qui différencie une empreinte énergétique d’une autre, c’est l’information qu’elle porte, ce que nous appelons “la charge”. Les charges ont besoin d’un vecteur pour se déplacer. Ce vecteur n’est autre que l’énergie, dont les personnes, objets ou matières sont les supports.

Les charges survivent en se nourrissant d’énergies. Si un élément est plus propice à la survie qu’un autre, elles l’investissent. Les gens négatifs peuvent donc littéralement contaminer un espace de vie, les lieux contaminant à leur tour ses habitants. Pour mieux comprendre ce phénomène, prenons un exemple concret.

L’humidité, à moins qu’elle n’ait causé des dégâts, qu’elle soit visible ou en forte proportion dans l’air ambiant, nous ne la percevons pas. Pourtant, elle existe bel et bien. C’est de la vapeur d’eau (charge), présente et dispersée dans l’air (vecteur), qui s’accumule dans nos vêtements et dans notre mobilier (supports).

Si la voisine nous rend visite avec son panier de linge humide, l’humidité qu’il contient va naturellement se répandre dans notre maison, dont l’air ambiant est plus sec, et imprégnait notre mobilier. C’est le principe des vases communicants. Si nous ne faisons rien, le lieu va arriver à saturation et commencer à se dégrader.

Nous utilisons donc des absorbeurs d’humidité et nous aérons pour renouveler l’air. Mais si de la vapeur d’eau est envoyée en trop grande quantité, les absorbeurs ne sont plus suffisants pour enrayer la contamination. C’est à ce moment que l’on fait appel à des personnes compétentes pour procéder à un nettoyage énergétique du lieu.

Réagir à l'article