Depuis notre naissance, nous sommes formatés par la société pour devenir non pas ceux que l’on désire mais ceux dont elle a besoin. On reproduit inconsciemment le modèle familial, on cherche à plaire à nos parents et à obtenir leur bénédiction. C’est une bêtise ! Il faut lâcher prise !

COMPRENDRE LE PRINCIPE DU LÂCHER PRISE

Pour bien comprendre en quoi consiste le fait de “lâcher prise”, prenez son contraire : le contrôle. À des degrés différents, nous aimons tous avoir le contrôle. Que ce soit sur notre travail, notre vie personnelle, nos émotions ou sur les autres, avoir le contrôle nous rassure.

Lorsqu’on réalise que ce contrôle n’est qu’une illusion et qu’on peut seulement agir sur la façon dont on perçoit les évènements, nous sommes dans le lâcher prise.

Ce qui est dur ce ne sont pas les événements mais la façon dont on décide de les vivre. DUALITE

On s’obstine parfois à vouloir faire d’une certaine manière parce que l’on a tout simplement toujours fait comme ça. Lorsque l’on prend conscience de la stérilité de la situation et qu’on se donne la possibilité de voir les choses autrement, on se rend compte que tout est plus facile.

Dans tous les événements qui nous arrivent, il est important de faire la différence entre ce que nous pouvons contrôler (nous-même), ce que nous pouvons influencer (notre environnement) et ce que nous ne pouvons ni contrôler, ni influencer (les autres et leurs environnements). On peut seulement les inspirer.

La première étape est de prendre conscience de la situation. Si on ne réalise pas qu’on est dans le contrôle, on ne voit pas la nécessité d’agir. En effet, à quoi bon chercher une solution là où il n’y a à priori pas de problème ? Une petite histoire illustre assez bien ce principe.

On raconte que dans la forêt équatoriale, des chasseurs arrivent à attraper des singes vivants sans les blesser. Après avoir évidé une courge, ils la remplissent de nourriture et la fixent solidement à un arbre. Le singe, attiré par l’odeur, s’approche et insère ses doigts dans l’ouverture.

Une fois le poing fermé et rempli de nourriture, il ne peut plus retirer sa main qui est maintenant trop grosse pour passer par l’orifice. Pendant qu’il s’acharne à s’extraire, le chasseur a tout le temps de s’approcher et de l’attraper. Vous pensez sans doute que l’animal n’aurait qu’à lâcher la nourriture pour s’enfuir ?

Exact ! Mais pour ce faire, encore faudrait-il qu’il se rende compte que c’est cela qui le retient prisonnier. En réalité, ce qui empêche le singe de lâcher prise, c’est son incapacité à faire le deuil. Il est persuadé qu’en ouvrant la main, il perdra sa nourriture et n’en retrouvera plus.

Hélas, il ignore que ce n’est pas la nourriture le problème, c’est sa stratégie qui est inefficace. Sans en avoir conscience, nous sommes nombreux à agir comme ce petit singe. Nous répétons inlassablement des comportements qui ne fonctionnent pas, comme une mouche tentant de passer à travers une vitre.

La difficulté avec les ignorants, ce n’est pas qu’ils ne savent rien, c’est qu’ils croient tout savoir !  DUALITE

Une fois que l’on a pris conscience de la situation, il faut l’accepter. Ce n’est pas facile car nous nous mentons continuellement pour ne pas voir la réalité en face. Combien de gens, une fois confrontés à leurs travers, ai-je entendu répéter avec conviction : “Oui mais je sais déjà tout ça.” À les entendre ils savent déjà tout !

En vérité ils le savent, mais ils ne l’acceptent pas. Si vous voulez avancer, soyez honnête avec vous-même. Plus vous continuerez à vous mentir, plus votre vie ressemblera à une gigantesque mascarade. Ne soyez pas dur pour autant. Soyez juste, tolérant et aimant. Acceptez vos erreurs et vos faiblesses, et pardonnez-vous.

Réagir à l'article