Depuis son invention, l’argent divise les Hommes. Il est à l’origine de la plupart des clivages sociaux dans le monde, des guerres et des conflits. Pourtant, riches et pauvres, nous recherchons tous la même chose. Et il est temps de comprendre que cette chose ne peut s’obtenir avec de l’argent.

LES CLIVAGES SOCIAUX ENGENDRÉS PAR L’ARGENT

L’argent a divisé le monde en plusieurs groupes. Beaucoup se battent uniquement pour survivre et se soucient uniquement de manger, de boire ou de dormir au chaud. Ils n’ont pas le temps de pouvoir faire autre chose. Chaque mois des milliers d’entre eux meurent par manque de nourriture, d’eau potable ou d’hypothermie.

D’autres, ceux que nous appelons les classes populaires, ont les bases de la survie mais aimeraient pouvoir se permettre des loisirs. Ils travaillent en général dur et peinent à profiter de ce qu’ils ont acquis. Ils aspirent à plus de liberté et à une plus grande reconnaissance de leur contribution à la société.

Un troisième groupe, bien plus petit, est composé par les classes dominantes, riches ou puissantes, parfois les deux, qui ont en apparence tout ce qu’elles désirent, mais curieusement, beaucoup d’entre elles en demandent encore davantage. L’abondance matérielle ne semble pouvoir les satisfaire.

Et quelque part, quelques individus formant un groupe minuscule, se sont détachés des besoins d’objets matériels. Ils se préoccupent uniquement de vérité spirituelle et considèrent la vie comme un voyage de l’âme et comme une source de croissance. Ils ne se préoccupent plus d’avoir, mais seulement d’être.

Riches ou pauvres, nous cherchons tous la même chose. Mais le bonheur n’est pas quelque chose que l’on obtient de l’extérieur. Il ne s’achète pas, car chaque bien que l’on détient est un lien qui nous retient. Vous n’emporterez pas vos possessions au ciel. Nourrissez votre âme, car elle est éternelle. Le corps est éphémère.

Réagir à l'article