Les matières fécales sont les résidus de la digestion, là où tout ou presque se passe. La couleur, l’odeur et la consistance des selles sont donc de précieux indicateurs de notre état de santé et peuvent nous en apprendre parfois bien plus et plus rapidement que la plupart des analyses de sang !

QUELQUES INFORMATIONS À CONNAÎTRE SUR LES SELLES

  1. La couleur et la forme de vos selles sont d’excellents indicateurs de votre état de santé.
  2. La composition : les selles sont constituées à 75% d’eau et à 25% de déchets biologiques. Parmi ces déchets, on trouve les bactéries issues du microbiote intestinal, des résidus de cellules mortes issues du renouvellement du tube digestif, et des résidus alimentaires.
  3. La fréquence des selles varie selon les personnes : un transit est considéré “normal” lorsque la fréquence d’évacuation est comprise entre deux fois par jour et tous les trois jours. Soyez attentifs à toute modification du transit qui peut être un signe de dérèglement.
  4. Les selles contiennent plusieurs milliards de bactéries par gramme : l’ensemble des bactéries de notre intestin pèse environ 1500 grammes. Les bactéries représentent 20% du poids total d’une selle.
  5. On peut faire des greffes de selles : les excréments d’un donneur sain et compatible sont introduits dans l’estomac d’un malade via une sonde afin de reconstituer sa flore intestinale.
  6. Les petits coups de pouce pour aller à la selle : veillez à avoir une bonne part de fibres dans votre alimentation et à bien vous hydrater. On trouve des fibres dans tous les aliments d’origine végétale. D’autre part, faire de l’exercice régulièrement favorise le transit intestinal.
  7. On ne fait pas caca correctement : la meilleure position pour déféquer n’est pas la position assise mais accroupie. Cela réduit la pression exercée sur les intestins et facilite l’acte. Pensez à installer un tabouret devant votre toilette, sur lequel vous poserez vos pieds en vous penchant légèrement en avant.
  8. Votre téléphone portable en est peut-être rempli : un téléphone portable sur six présente des traces de matières fécales et notamment de la bactérie E.coli. Pour éviter cela, lavez-vous correctement les mains à l’eau et au savon après chaque passage, pendant au moins 40 secondes.

Réagir à l'article