Peu de gens ont conscience que le corps physique n’est qu’un véhicule. C’est le moyen pour le corps astral, celui que nous appelons communément “l’âme”, de pouvoir s’incarner sur Terre afin d’expérimenter la matière. C’est ce corps que nous retrouverons au moment de notre mort physique.

LA DIMENSION PHYSIQUE : LA “KRYPTONITE” DU CORPS ASTRAL

Le corps astral s’apparente à un spectre translucide qui ne ressent ni la douleur ni la fatigue. Il n’a nul besoin de manger, de boire, de respirer ou de dormir. Cependant, il n’est pas adapté à la dimension physique dans la mesure où il ne permet pas le contact avec la matière. Autrement dit, il passe à travers !

D’autre part, contrairement au corps physique, il ne se déplace pas en marchant mais il “flotte”. Lorsque nous nous déplaçons avec ce corps, nous le faisons donc… en volant ! Et cela, à des vitesses allant jusqu’à la vitesse de la pensée. D’où une certaine nostalgie de ne pouvoir voler dans le monde physique.

Le vrai miracle n’est pas de marcher sur les eaux ni de voler dans les airs, il est de marcher sur la terre. HOUEÏ NENG

La vision du corps astral permet de voir à 360° et de percevoir, à la manière des rayons X, la structure moléculaire de la matière. Cela dit, le rendu n’est pas toujours fidèle au monde physique. Des éléments de son intérieur peuvent parfois être manquants ou disposés différemment du fait de notre pouvoir de création.

En effet, la pensée se matérialisant d’abord dans l’astral, lorsque nous utilisons ce corps, il est de mise de bien maîtriser son mental car toute pensée, croyance ou certitude se réalise instantanément. Les autres sens sont également décuplés mais inadaptés au monde physique.

Le corps astral est par définition un corps émotionnel. Pour communiquer, il n’utilise pas le langage verbal ou corporel mais l’émotion qui, comme le reste, est beaucoup plus intense et subtile que ce que nous connaissons du corps physique. C’est paradoxal mais l’émotion est au finale bien plus parlante que la parole !

Dernier point, contrairement à ce qui est souvent entendu, l’âme à proprement parler n’est pas immortelle. C’est un corps bioplasmique qui a également une durée de vie limitée. La conscience, contenue dans l’âme, est quant à elle bien éternelle. L’esprit ne meurt jamais !

Réagir à l'article