Métro, boulot, dodo. La vie moderne laisse peu de place au temps libre et à la réflexion. On est toujours en train de courir après le bonheur ou de penser à ce que l’on va faire. Toujours occupé, notre esprit n’est presque jamais au repos. Mais vous êtes-vous déjà arrêté et demandé : suis-je heureux ?

APPRENDRE À S’ARRÊTER POUR PROFITER DU BONHEUR

Pour vivre dans le présent, la première chose à faire est d’harmoniser le corps et l’esprit, réaliser l’unité entre les deux. Dans la vie quotidienne, la lutte entre le corps et l’esprit est incessante, on se perd constamment. Le corps est ici mais l’esprit est ailleurs, dans le passé, dans le futur ou sous l’emprise d’une émotion.

Lorsque l’esprit n’est pas avec le corps, nous sommes là sans vraiment l’être. Nous sommes à un endroit tout en nous imaginant être à un autre. Mais une fois dans cet autre endroit, on se rend compte qu’on n’y est pas mieux et le processus recommence. Pour que le corps et l’esprit se rejoignent, il faut apprendre à s’arrêter.

Stop ! Ce signe dans la rue nous signale de nous arrêter, de nous arrêter de courir parce que, la vie, c’est ce qui passe pendant qu’on court. La paix devient uniquement possible lorsqu’on s’arrête. Nous avons pris l’habitude depuis toujours de faire tout en courant, mais il n’y a pas à se hâter car nous sommes déjà arrivés !

Chaque pas que nous faisons doit nous guérir, nous nourrir et nous rendre plus libres. Le bonheur est fonction de cette liberté. Plus votre liberté est grande, plus votre bonheur est grand. Ne soyez plus esclaves du temps, de l’environnement et des évènements, quitte à faire des sacrifices.

Pour récupérer votre liberté, vous devez cesser de courir. C’est en pratiquant l’arrêt que vous y arriverez. Cultivez la joie et apprenez à être libre. Focalisez-vous sur l’instant présent, sur les petites choses. Ne courez plus après le bonheur. Arrêtez-vous, le bonheur est sous vos yeux, à votre porte.

Réagir à l'article