Appliquer la pensée positive

appliquer-puissance-pensee-positive-pensees-positives-negatives

La positivité c’est un peu comme un muscle. Si vous ne l’entraînez pas, elle s’atrophie. Au contraire, si vous l’exercez régulièrement, elle se développe. Cela demande un peu de temps, de l’investissement et exige une totale transparence envers vous-même. Tout est possible mais il faut être patient et honnête envers soi-même afin de se fixer des échéances réalistes. C’est la première étape pour aller loin.

Le but de l’exercice va être ici de reprogrammer son cerveau. De la même manière que vous vous êtes laissés aller pendant de longues années à voir le mauvais côté des choses, vous aller maintenant devoir vous entraîner à voir le positif là où vous ne le perceviez pas auparavant. C’est une vraie gymnastique mentale. Tout commence toujours par une pensée !

CESSEZ D’ALIMENTER VOTRE NÉGATIVITÉ

Avant de commencer à être positif, il faut d’abord cesser d’être négatif. Il existe deux types de facteurs pouvant influencer vos pensées :

  • Facteur interne = vous
  • Facteur externe = votre environnement

Reprogrammer sa façon de penser peut être difficile, surtout au départ. Par contre, agir sur son environnement en limitant l’afflux externe de négativité est à la portée de tous. Commencez donc par faire le tri dans vos fréquentations. Le négatif est contagieux. Entourez-vous de personnes positives qui dégagent des énergies positives et mettez de la distance avec les autres. Cherchez plutôt la compagnie des gens optimistes, désinvoltes et confiants dans l’avenir.

D’autre part, filtrez les sources d’informations. Arrêtez de vous nourrir d’informations négatives, tristes ou pessimistes telles que les malheurs des gens dans les journaux, les nouvelles du JT de 20h ou les drames de vos voisins. Attention, je ne suis pas en train de vous dire de vous couper totalement du monde ! Soyez seulement conscient de ce à quoi vous vous exposez quotidiennement.

LA PUISSANCE DE LA PENSÉE POSITIVE

appliquer-puissance-pensee-positive-pensees-positives-negativesMaintenant que vous avez supprimé le négatif entrant, vous allez pouvoir vous concentrer sur l’arrivage de positif. Aussi simplement que vous vous racontez chaque jour les mêmes histoires, vous pouvez vous en raconter d’autres.
Au début, ce ne sera pas facile. Ce sera un peu comme reprendre le sport pour certains ou commencer pour d’autres ! On est mal, on ne voit rien de positif et on voit difficilement comment ça pourrait l’être. Il faut donc se forcer, se motiver et ce, même si on ne voit pas encore les bienfaits. La positivité, c’est un peu comme planter des graines. Semez-en le plus possible, arrosez-les et vous récolterez les fruits plus tard !

Concrètement, chaque fois que vous vous surprendrez à être négatif ou à vous plaindre, arrêtez-vous et changez votre point de vue. Regardez la même situation mais d’un autre angle, plus positif cette fois. Demandez-vous par exemple :

  • Est-ce vraiment grave ?
  • Cela vaut-il vraiment la peine que j’y accorde une telle importance ?
  • Me plaindre fait-il honnêtement avancer les choses ?
  • Ne vaudrait-il pas mieux me concentrer tout de suite sur les solutions et ainsi gagner du temps ?

Voici un autre exercice intéressant. À la fin de chaque journée, notez sur un carnet toutes les choses positives qui vous sont arrivées pendant la journée. Si vous n’y arrivez pas, continuez quand même l’exercice. Forcez-vous. Car aujourd’hui vous ne trouverez peut-être rien ou pas grand chose mais plus vous ferez cet exercice et plus vous en trouverez.

Focalisez-vous sur ce qu’il y a de positif tout au long de votre journée. La positivité est un cercle vertueux. Plus vous êtes positif et plus vous serez positif. Plus vous apprenez à voir du positif et plus vous en verrez. Les gens que vous rencontrerez, les situations, tout s’accordera avec votre nouvelle façon de voir les choses. Tout deviendra alors beaucoup plus facile pour vous !