Certaines personnes vivent des expériences tellement douloureuses qu’elles en viennent parfois à douter du bien fondé de la vie. D’autres ne voient pas l’intérêt de vivre car elles ne trouvent pas de but à leur existence. Toutes ces personnes finissent par se demander si elles ont réellement choisi cette incarnation.

OUI ET NON : ON CHOISIT SEULEMENT LA TRAME DE SON INCARNATION

Certains disent que si Dieu existait, il empêcherait que telle ou telle chose se produise. En réalité, s’il faisait cela, nous ne serions pas vraiment libres. Nous sommes avant tout des êtres qui, s’ils le désirent, choisissent de faire le bien ou le mal. Nous pouvons ainsi aller au bout de notre liberté.

Si Dieu nous disait à l’avance ce qui est bien et ce qui ne l’est pas, il nous enlèverait la liberté de pouvoir faire ce qui nous plaît, car dire d’une chose qu’elle est “mauvaise” revient ni plus ni moins à dire de ne pas la faire. Le libre arbitre c’est la liberté de faire ce que nous désirons, peu importe les conséquences.

Ainsi, nous avons choisi de prendre une forme physique et de nous incarner sur Terre. Par contre, une âme ne choisit pas à l’avance le genre de vie dont elle fera l’expérience. Non, car cela irait à l’encontre du but de la rencontre. Par conséquent, on ne choisit pas à l’avance la vie dont on fera l’expérience.

Cependant, on peut choisir les personnes, les endroits et les évènements (les conditions et les situations, les défis et les obstacles, les occasions et les options) avec lesquels nous créerons notre expérience. Ce que nous créons avec tout cela, c’est notre affaire ! Le problème, c’est que la majorité des gens ne s’en souvient pas.

Ils vivent comme si cette condition leur avait été imposée. Non seulement ils croient se trouver dans leur corps contre leur gré, mais ils pensent aussi que les choses qu’ils observent et affrontent le temps qu’ils s’y trouvent, arrivent contre leur volonté. Cela impacte considérablement leur façon de se comporter.

Réagir à l'article